Dimanche, les Ecureuils du Bénin ont dit adieu à la CAN 2013 de football. Ils n’ont pu passer le premier tour des éliminatoires. L’Ethiopie leur a barré la route.


(De notre correspondant)

Tenus en échec (0-0), le 29 février 2012, à l’aller par une modeste mais combattante sélection éthiopienne, les Ecureuils misaient sur la manche retour de ce premier tour des éliminatoires de la CAN 2013 pour se sortir du pétrin. Mais dimanche 17 juin 2012 à Cotonou, les Béninois broient du noir, après leurs récentes prestations très appréciées (victoire sur le Mali et match nul face au Rwanda en éliminatoires du Mondial 2014).

La chute

Lors du face à face retour Bénin – Ethiopie, les Ecureuils prennent très tôt le jeu à leur compte en s’offrant des occasions. L’attaquant Razack Omotoyossi sert sur un plateau (13e) Stéphane Sessègnon qui compose avec le diable. Deux minutes plus tard, Mickaël Poté est allé buter sur le gardien éthiopien. Cette nouvelle tentative manquée rassure davantage les Béninois qui trouvent la faille au troisième essai (18e). Poté est repassé par là. Alors qu’on s’achemine vers la mi-temps, les Ecureuils lâchent un peu du lest (43e). L’Ethiopie revient au score en marquant ainsi son premier but dans cette campagne éliminatoire.

A un but partout, les Ecureuils se doivent redoubler d’ardeur en seconde période. Mais toutes les velléités offensives ne donnent rien. La voie est dès lors bien balisée pour les Ethiopiens. Qualifiée pour le second tour des éliminatoires de la CAN 2013, l’Ethiopie barre la route au Bénin qui espérait faire le déplacement de l’Afrique du sud après son absence au Gabon et en Guinée Equatoriale.