CAN 2015 : Côte d’Ivoire, réaction attendue face au Mali

Après son match nul insipide arraché de justesse devant la Guinée lors de la 1ère journée du groupe D de la CAN 2015, la Côte d'Ivoire retrouve le chemin du terrain ce samedi contre le Mali. Les hommes d'Hervé Renard doivent afficher un tout autre visage pour éviter une nouvelle déception.


Le match nul concédé d'entrée contre la Guinée (1-1) n'a pas encore mis à mal la sérénité des Ivoiriens, mais la grande confiance affichée avant le début de la CAN 2015 a été quelque peu entamée. Et si joueurs et staff se refusent à parler de match couperet contre le Mali, il s'agit tout de même d'un rendez-vous à ne pas manquer pour une sélection longtemps considérée comme une référence sur le continent.

La vie sans Gervinho

Reste à savoir quel impact aura l'absence de Gervinho. Jusqu'ici, les Ivoiriens étaient souvent interrogés sur leur capacité à bien négocier la retraite internationale de la légende Didier Drogba. Depuis mardi, les sujets de conversation ont changé et c'est le vide laissé par l'attaquant de l'AS Rome qui concentre l'attention. Suspendu deux matches par la CAF pour avoir giflé le Guinéen Naby Keita, Gervinho devra regarder la suite du premier tour des tribunes et ne pourra retrouver ses coéquipiers qu'en quart de finale, à condition que la Séléphanto valide sa qualification.

Une absence handicapante que déplore Hervé Renard. “Un joueur comme Gervinho il n'y en a qu'un, mais on fera avec et je suis sûr que celui qui sera amené à le remplacer réussira à remplir la tâche parfaitement. On a des arguments offensifs pour le remplacer“, fait savoir le sélectionneur, qui pourrait profiter de l'absence du dribbleur romain pour passer à un système à deux attaquants pour faire vaciller la défense malienne. Très en vue après son entrée en jeu et auteur de l'égalisation face à la Guinée, Seydou Doumbia pourrait être aligné au côté de Wilfried Bony.

Renard : “Yaya Touré doit faire beaucoup mieux

Mais en attendant un éventuel retour de suspension de l'ancien d'Arsenal, Renard attend d'abord plus de la part de son capitaine Yaya Touré, un ton en dessous de ses prestations sous le maillot de Manchester City. Loin de son meilleur niveau, le milieu de terrain a déçu son entraîneur, au point d'être remplacé.

On n’a pas vu le meilleur Yaya Touré contre la Guinée“, a déploré le sélectionneur des Eléphant sur le site de la CAF. “Maintenant, c’est à lui de porter l’équipe à bout de bras parce qu’il a un brassard de capitaine, une charge sur les épaules et une grande responsabilité. Il doit emmener ses coéquipiers avec lui, montrer l’exemple et faire beaucoup mieux que ce qu’il a fait lors du premier match. C’est très important pour nous. S’il n’est pas capable d’élever son niveau, ce sera très difficile pour nous.” Le message sera-t-il reçu ?

Avatar photo
Malick Bamba