La CAF a envoyé mardi une circulaire à ses fédérations membres interdisant la tenue des matches en Guinée, Sierra Leone et Liberia, autant de pays durement frappés par le virus Ebola. Les matches des éliminatoires de la CAN 2015 qui devaient avoir lieu dans ces pays se dérouleront sur terrain neutre. Confronté à trois cas de décès par l’Ebola, le Nigeria ne fait, pour l’heure, pas partie de la « liste noire » établie par l’instance panafricaine. Une situation qui inquiète le Rwanda, appelé à se déplacer au Nigeria lors de la première journée du groupe A des éliminatoires, le 5 ou 6 septembre.

« Nous avons écrit à la CAF pour solliciter leurs conseils sur la situation au Nigeria« , explique Vincent Nzamwita, le président de la Fédération rwandaise, à la BBC. « Nous attendons de voir s’ils peuvent délocaliser le match, c’est une grande inquiétude. Si notre gouvernement décide que les Amavubi ne doivent pas faire le déplacement, nous devons respecter cela« , a-t-il indiqué, mettant un peu la pression. A moins que le recours déposé par le Congo contre les Amavubi aboutissent et que le Rwanda soit tout simplement disqualifié pour la phase de groupe des éliminatoires…