L’affaire fait grand bruit à Abidjan. Un sorcier d’Akradjo, village situé à 15 km de la capitale économique, séjournerait en ce moment à Malabo pour le compte d’un attaquant des Eléphants de Côte d’Ivoire.


De notre correspondant à Abidjan

Encore une histoire qui va perpétuer le mythe du mystique dans le monde du ballon rond… L’information a été divulguée par Allo Police. Selon l’hebdomadaire ivoirien spécialiste des faits divers, un attaquant de renom de la sélection nationale aurait logé son féticheur dans un luxueux hôtel à Malabo. Ce dernier serait l’un des descendants des 10 redoutables sorciers qui auraient permis à la Côte d’Ivoire de remporter la CAN 1992.

A en croire Allo Police, « cet attaquant qui évolue dans un grand club anglais ne peut pas se défaire de ce grand sorcier d’Akradjo qu’il connaît depuis ses débuts au bord de la lagune Ebrié« . Le confrère va même plus loin en révélant que c’est grâce aux services de son féticheur que l’avant-centre des Eléphants « a gravi les échelons jusqu’à signer récemment un gros contrat. »

Spécialement venu pour un attaquant

Notre source précise que l’homme mystique qui a rallié la Guinée Equatoriale le vendredi 16 janvier via le Bénin, « ne serait pas à Malabo pour le compte de l’équipe nationale » mais pour œuvrer à ce que son poulain fasse parler la poudre, histoire « d’accroître sa cote de popularité« .

Vrai au faux ? Difficile pour l’heure de s’y prononcer avec certitude. Toutefois une chose est certaine, le mysticisme a toujours droit de citer dans le milieu du football africain. Quant à son efficacité, cela reste à confirmer. Car après deux journées, aucun attaquant ivoirien évoluant en Premier League n’a pour le moment scoré. Le déclic aura-t-il lieu au crépuscule de ce mercredi face aux Lions Indomptables du Cameroun ?