CAN 2017 : Aboubakar sauve le Cameroun

Tour à tour, maladroit, défavorisé par l’arbitrage puis en manque d’imagination, le Cameroun s’en est remis à un but aussi tardif qu’inespéré de Vincent Aboubakar à la 89e pour venir à bout d’une valeureuse équipe de Mauritanie dimanche à Yaoundé (1-0).


Après les déceptions suscitées par la Guinée, l’Afrique du Sud ou encore la Zambie, le Cameroun a failli venir ajouter son nom à la liste des favoris qui ont manqué leur entrée dans les éliminatoires de la CAN 2017. Heureusement pour les Lions Indomptables, Vincent Aboubakar en a décidé autrement. Trouvé sur une longue ouverture, l’attaquant du FC Porto a réalisé un contrôle parfait et a délivré le Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé dimanche contre la Mauritanie (1-0, 89e). Un dénouement plutôt logique mais inespéré tant les Mourabitounes résistaient et tant le second acte s’était montré pauvre en occasions.

Nettement dominateurs dès le début du match, les hommes de Volker Finke ont d’abord manqué de précision. Sur des centres de Clinton Njie puis Benjamin Moukandko, Léonard Kweuke s’est montré trop court alors qu’il était bien placé (7e, 13e). Accrocheurs, les Mourabitounes se sont appliqués à repousser chacune des tentatives camerounaises. A plusieurs reprises, Aly Abeid a mis Henri Bedimo en échec à gauche. Puis Adama Ba a repoussé un coup-franc dangereux de Benjamin Moukandjo (11e) avant que le gardien Souleymane Diallo ne repousse tant bien que mal un centre manqué de Bedimo (30e).

La Mauritanie manque le hold-up

Les hommes de Corentin Martins ont également bénéficié d’un arbitrage clément. Un penalty aurait dû être accordé au Cameroun pour le tacle de Souleymane Diallo dans les pieds de Vincent Aboubakar. Mais le controversé arbitre guinéen Yacouba Keita n’a pas bronché (25e). Dix minutes plus tard, l’attaquant du FC Porto s’est vu refuser l’ouverture du score en raison d’une position de hors-jeu de Moukandjo, qui lui avait remis le ballon de la tête (36e).

Les Lions Indomptables ne sont pas passés loin de la correctionnelle juste avant la pause. Trouvé sur une percée de Bessam, Adama Ba a décoché une frappe puissante qui a mis Fabrice Ondoa en difficulté, le contraignant à se saisir du ballon en deux temps (41e). Idem en fin de partie. Inhabituellement fébrile ce dimanche, Ondoa n’est pas passé loin de se faire surprendre par un lob lointain d’Abeid, passé à quelques centimètres du but (87e). La suite, on la connaît.

 Les compositions de départ :

Cameroun : Ondoa – Bedimo, Nkoulou, Mbia (C), Oyongo – Moukandjo (Etoundi, 85e), Enoh, Loé, Njie(Ndi, 78e) -Aboubakar, Kweuke (Toko Ekambi, 46e)

Mauritanie : Souleymane Diallo –Aly Abeid, Diaw El Moustapha, Ba Abdoul, Mamadou Wade – Guidileye Diallo (C), Camara Khassa, Gueye Abdoulaye – Bessam, Ismael Diakite, Ba Adama (Bagili Babacar, 71e)

CAN 2017 : Aboubakar sauve le Cameroun
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !