libye.jpg

Dominateur mais longtemps inefficace, le Maroc s’en est remis à un but d’Omar El Kaddouri pour venir à bout de timides Libyens vendredi à Agadir (1-0). Pas inquiétés pendant 94 minutes, les Lions de l’Atlas sont toutefois passés à deux doigts de concéder l’égalisation à 30 secondes de la fin si Munir n’avait pas sorti le grand jeu.


Ils l’attendaient depuis si longtemps. Au terme de près de deux ans sans match officiel, les Marocains ont renoué avec la compétition face à la Libye ce vendredi à Agadir dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la CAN 2017. L’enthousiasme des Lions de l’Atlas s’est fait sentir dès les premières minutes. Parfaitement entrés dans le match, ils asphyxient les Libyens et se montrent les plus dangereux. Seul face au but sur un coup-franc d’Omar El Kaddouri, Abderrazak Hamdallah manque sa reprise de la tête pour quelques centimètres (3e). Les prémices d’une première période marquée par les nombreuses fautes des visiteurs et l’inefficacité des locaux.

Entre leur manque de réalisme (Obbadi 42e, Hamdallah, 48e) et des passes trop longues saisies par Nashnush, le gardien libyen (5e, 28e), les hommes de Badou Zaki ne parviennent pas à concrétiser leur mainmise sur le match. Pire, ils s’endorment au fil des quarante-cinq premières minutes. Privé plus ou moins volontairement de Belhanda, Barrada et Boussoufa, le Maroc manque de créativité. Heureusement qu’en face, les Chevaliers de la Méditerranée procèdent par contres et ne se montrent guère dangereux. Rarement sollicité, Munir rassure lors de ses interventions (17e, 34e).

La délivrance intervient finalement au retour des vestiaires. Sur une action initiée par le capitaine Houssine Kharja, le centre de Nordin Amrabat traverse la surface et trouve El Kaddouri. Esseulé au second poteau, le Turinois n’a pas de peine pour conclure et donner un avantage définitif aux siens dans ce derby maghrébin (51e). Comme libérés par ce but, les Marocains repartent à l’assaut mais Obbadi (65e) puis Benatia (78e) butent sur Nashnush.

Mastour est marocain !

Et il s’en est fallu d’un rien pour que les Lions de l’Atlas ne paient cash leur manque de réalisme. A 30 secondes la fin, sur un contre, les Libyens se sont procurés leur plus grosse occasion du match, mais Munir a sorti le grand jeu face à Ellafi (90e+4) et offert les trois points aux siens. Quelques minutes plus tôt, Hachim Mastour a effectué ses grands débuts en sélection. En remplaçant Amrabat à la 90e, le Milanais, qui a fêté ses 17 ans jeudi, est devenu le plus jeune international marocain de l’histoire. Le firmament d’une soirée somme toute réussie en attendant le résultat de Cap Vert-Sao Tomé et Principe, l’autre match du groupe, samedi.

La composition du Maroc : Munir – Chafik, Benatia, El Adoua, Lazaar – Obbadi, Kharja (C) – Amrabat (Mastour, 90e)), El Kaddouri, Iajour (Assaidi, 63e)- Hamdallah (Chahechoue, 80e)

Le onze de la Libye :
libye.jpg