En course pour organiser la CAN 2019, l’Afrique du Sud a vu la Confédération africaine de football (CAF) lui préférer l’Egypte, qui accueillera la compétition à partir du 15 juin prochain. Un choix que la Fédération sud-africaine (Safa) a du mal à digérer…

« Une délégation (sud-africaine) s’était préparée pour une présentation mercredi 9 janvier quand nous avons découvert que les Egyptiens étaient déjà sur place depuis un moment pour plaider leur cause« , a fustigé le chef par intérim de la Safa, Russell Paul, dans des propos rapportés par RFI. « Nous n’avons pas de problème avec l’Egypte mais avec la façon dont le processus (d’attribution) s’est déroulé. »

De son côté, la CAF a mis en avant le manque de soutien politique de la part du gouvernement sud-africain pour justifier son choix. Cet arguement semble tout à fait fondé même si le travail de lobbying de l’Egypte a bien évidemment dû peser dans la balance… La décision de la CAF, qui a avancé de 24h la date de son comité exécutif au dernier moment, aura visiblement aussi contribué à plomber la candidature sud-africaine.