Séparés d’un seul petit point au classement, le Congo et la RD Congo s’affrontent dans un derby qui vaut cher ce dimanche (14h30 GMT) dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2019.


C’est l’un des chocs de cette 5e journée des éliminatoires de la CAN 2019. Tous deux placés dans le Groupe G des qualifications, le Congo et la RD Congo s’affrontent ce dimanche (14h30 GMT) au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville dans un derby entre frères ennemis qui s’annonce lourd de conséquences. En effet, en cas de victoire, comme à l’aller en juin 2017 (3-1), les Léopards élimineraient leurs voisins. A l’inverse, un succès des Diables Rouges et la RDC n’aurait plus son destin en mains pour la dernière journée en mars prochain (réception du Liberia).

C’est dire tout l’enjeu qui entoure ce match de part et d’autre. Surtout que, côté Brazza, Prince Oniangué et ses coéquipiers s’avancent revanchards après la défaite de l’aller qui reste dans un coin de la tête, tout comme l’élimination en quart de finale de la CAN 2015 face au même adversaire (2-4). « Lors de notre dernière participation à la CAN, nous avons été battus par la RDC. Le match de dimanche, nous allons l’aborder avec un esprit revanchard parce qu’on était jeunes à l’époque, on menait deux buts à zéro, un scénario qui peut se produire aujourd’hui, on ne sait pas, mais, à nous à grandir en maturité. Il y a un challenge exceptionnel à relever. J’ai dit aux garçons, si nous gagnons la RDC on peut rentrer dans l’histoire du Congo-Brazzaville« , a lancé le capitaine des Diables Rouges qui s’appuieront sur leur star Thievy Bifouma et éventuellement sur l’attaquant de Nancy, Christopher Maboulou, qui a enfin répondu favorablement à l’appel du pays.

Côté RDC, Cédric Bakambu et Gaël Kakuta ont déclaré forfait, compliquant l’équation. Du coup ce sont les expérimentés Youssouf Mulumbu et Trésor Mputu, de retour en sélection après des années d’absence, qui vont prendre le relais avec Yannick Bolasie. Après les déconvenues du mois dernier face au Zimbabwe (1-2, 1-1), le président de la Fédération congolaise, Constant Omari, a tenu à remobiliser les troupes. « Nous traversons ensemble (le fleuve) pour aller gagner. Je ne dis pas pour aller faire match nul mais gagner et le lundi, retraverser avec les points. C’est une expédition commando. Si nous ratons cette occasion, le peuple ne nous le pardonnera jamais« , a prévenu le dirigeant. Une victoire de la RDC au Congo combinée à un succès du Zimbabwe au Liberia et les Léopards et les Warriors valideraient leur billet ensemble.