29 ans après son premier sacre, l’Algérie a remporté son deuxième titre de champion d’Afrique en prenant le meilleur sur le Sénégal (1-0) ce vendredi en finale de la CAN 2019 en Egypte. Menés après 79 secondes sur un but largement évitable, les Lions rentreront plein de regrets, tandis que pour les Fennecs, la fête ne fait que commencer !

L’Algérie retrouve les sommets ! 29 ans après leur premier sacre, décroché à domicile, les Fennecs ont remporté le deuxième titre de champion d’Afrique de leur histoire en disposant 1-0 du Sénégal en finale de la CAN 2019 ce vendredi au Stade International du Caire. Il s’agit en revanche d’une grosse déception pour les Lions qui échouent pour la deuxième fois en finale et qui vont encore devoir patienter avant de remporter la compétition…

Les hommes d’Aliou Cissé ont eux-mêmes donné le bâton pour se faire battre en concédant un but gag après seulement 79 secondes de jeu sur la première frappe du match, signée Baghdad Bounedjah. Contré par Salif Sané, le ballon a pris une trajectoire improbable pour aller se loger dans la lucarne d’un Alfred Gomis avancé et trop statique (0-1, 2e). Trop laxiste sur le début de l’action, Kouyaté aura bien malgré lui permis de rappeler combien Kalidou Koulibaly, suspendu pour ce match, est précieux pour cette équipe…

La VAR annule le penalty du Sénégal

Les coéquipiers de Sadio Mané avaient d’abord besoin de temps pour se remettre de ce coup du sort. Malgré leur volonté de réagir, ils avaient ensuite un mal fou à terminer leurs actions en se heurtant à une défense algérienne bien en place et qui multipliait les fautes avec un engagement parfois limite jusqu’à ce que l’arbitre, M. Alioum, finisse par sanctionner Bensebaini d’un carton jaune à la 34e minute. Sur une demi-volée lointaine, Mbaye Niang se procurait la plus grosse occasion sénégalaise du premier acte, mais le ballon ne faisait que flirter avec la barre ! Les Lions poussaient fort avant la mi-temps, mais sans parvenir à trouver la faille dans cette rencontre hachée et très tendue (une altercation éclatait entre les deux équipes sur le chemin des vestiaires)…

Après la pause, les Sénégalais appuyaient sur l’accélérateur et le danger se rapprochait dans la surface de M’Bolhi. A l’heure de jeu, l’arbitre sifflait même un penalty pour une main de Guedioura consécutive à un centre de Sarr. Mais, après visionnage avec la VAR, il se ravisait finalement ! Après avoir bénéficié d’un scénario identique mais en leur faveur en demi-finale contre la Tunisie (1-0 a.p.), les Lions voyaient cette fois la réussite leur tourner le dos sur cette action très litigieuse qui aurait de toute façon fait polémique quelle que soit la décision de l’arbitre.

Niang vendange, l’Algérie résiste

Au bord de la rupture, les Algériens subissaient beaucoup, mais Niang, bien lancé en profondeur, ratait une balle d’égalisation, puis M’Bolhi s’arrachait pour repousser la frappe de Sabaly, avant que Sarr ne rate sa reprise. En face, les hommes de Djamel Belmadi n’attaquaient quasiment plus et il fallait attendre l’entame du dernier quart d’heure pour les voir se procurer une double occasion sur corner. A l’image d’un Benlamri au visage ensanglanté après un choc avec Mané, les Algériens serraient les dents, mais ils tenaient bon. C’était bien loin du jeu séduisant produit par les Fennecs jusque-là dans cette CAN et les Verts ont sûrement livré ce soir leur plus mauvais match de leur périple égyptien, mais l’essentiel est au bout avec cette deuxième étoile qui va combler de bonheur un peuple qui s’est beaucoup battu ces derniers mois…

Le but en vidéo

Le penalty non sifflé en vidéo

Les compositions de départ :

Sénégal : Gomis – Gassama, Kouyaté (c), S. Sané, Sabaly – Gueye, Saivet, P.A. Ndiaye – Sarr, Niang, Mané.

Algérie : M’Bolhi – Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez (c), Bounedjah, Belaili.

Image