On l’avait vendu comme un choc et nous n’avons pas été déçus ! Au terme du plus beau match de la CAN 2019, et de plus de 120 minutes intenses, tendues et riches en occasions, l’Algérie a pris le meilleur sur la Côte d’Ivoire aux tirs au but (1-1, 4-3 tab) ce jeudi à Suez en quart de finale. Bousculés comme jamais, les Fennecs y ont laissé des plumes en encaissant un premier but dans cette CAN et en perdant Atal sur blessure, mais ils assurent l’essentiel et défieront dimanche le Nigeria en demi-finale. De son côté, la Côte d’Ivoire a enfin affiché le visage attendu, même si ça n’a pas suffi.

Bounedjah manque le break

Transfigurés par rapport à leurs précédentes sorties, les Ivoiriens entraient mieux dans le match avec plusieurs occasions dont une frappe de Gradel que M’Bolhi détournait sur le poteau. Mais les Fennecs ripostaient sur une frappe de Mahrez pas passée loin et ils parvenaient à se montrer plus réalistes en ouvrant le score grâce à Feghouli (20e) après un excellent travail de Bounedjah et Bensebaini. Malgré la sortie sur blessure d’Atal, les hommes de Djamel Belmadi parvenaient ensuite à bien repousser les assauts adverses.

Au retour des vestiaires, Bounedjah obtenait même le penalty du 2-0 après avoir été fauché par Gbohouo, mais le buteur d’Al Sadd voulait se faire justice lui-même et il expédiait sa tentative sur la barre ! Après un temps mort, Kodjia profitait d’un bon travail de Zaha pour mystifier la défense algérienne et égaliser (1-1, 62e). Le premier but encaissé par l’Algérie dans cette édition ! Les deux équipes se rendaient coup pour coup avec plusieurs occasions de chaque côté mais le score n’évoluait plus.

Serey Dié envoie les Fennecs en demies

Il fallait en passer par la prolongation. D’entrée, le sélectionneur ivoirien Ibrahim Kamara tentait le tout pour le tout en effectuant ses deux derniers remplacements pour lancer les attaquants Cornet et Bony. Une technique qui était en passe de faire mouche avec de nombreuses occasions, mais les Fennecs parvenaient à repousser tant bien que mal. Slimani répliquait par une tête dans la surface, mais Gbohouo était à la parade. Place aux tirs au but !

La séance commençait par un sans-faute, mais la Selefanto flanchait sur son 3e tir lorsque M’Bolhi mettait en échec Bony. Alors qu’il avait la balle de la qualif’ au bout du pied, l’Algérien Belaïli, excellent depuis le début de cette CAN, expédiait sa tentative sur le poteau. Tout était à refaire, mais Serey Dié ratait le 5e tir ivoirien en tirant sur le poteau pour envoyer l’Algérie en demies pour la première fois depuis 2010. Soulagés, Belmadi et Atal étaient en larmes sur le banc. Ce match restera dans les annales !

Le résumé du match en vidéo

La séance de tirs au but en intégralité

Les temps forts du match :

6e : juste devant la surface, Gradel tente une frappe enroulée que M’Bolhi détourne du bout des doigts sur le poteau !
8e : Zaha fait la différence côté droit et centre pour Kodjia qui ne parvient pas à reprendre.
15e : riposte algérienne avec un tir de Mahrez un peu trop croisé et qui file à côté.
18e : Bagayoko centre pour Kanon, gêné par Mandi, qui rate sa reprise.
20e : but pour l’Algérie ! Bounedjah et Bensebaini s’arrachent et le Rennais centre pour Feghouli, qui devance Coulibaly en pleine surface et qui ouvre le score d’une reprise du gauche.
25e : à la lutte avec Kanon, Atal est envoyé au sol par l’Ivoirien. Difficile de siffler penalty sur cette action car les deux hommes ont joué le duel, mais le Niçois est touché à la clavicule et il demande sa sortie. Zeffane le remplace.
28e : grosse altercation entre Bensebaini et Zaha. Le premier a poussé l’Ivoirien qui a répondu par un puissant coup de la poitrine ! Les deux joueurs sont avertis.
45e : contre très chaud pour l’Algérie mais Mahrez puis Bounedjah sont contrés tour à tour.
45e+2 : Gradel tente une frappe trop axiale dont M’Bolhi se saisit au sol.

46e : sur le coup d’envoi, Zeffane lance Bounedjah dans le dos de Kanon. Gbohouo sort et le percute du genou dans sa surface. Penalty confirmé par la VAR. Bounedjah s’avance mais il l’envoie sur la barre !
50e : les Eléphants ripostent par Kodjia, mais sa frappe, déviée par Mandi, est repoussée du bout des doigts par M’Bolhi.
54e : blessé (il s’était tenu l’arrière de la cuisse sur l’action du penalty), Kanon est remplacé par Cheikh Comara.
62e : la Côte d’Ivoire égalise ! Après un bon travail de Zaha, Kodjia efface Benlamri d’un crochet, avant de conclure d’une frappe croisée du gauche qui passe entre Bensebaini et Mandi pour tromper M’Bolhi.
66e : Gbohouo remporte son duel face à Bounedjah.
69e : énorme sauvetage de Bagayoko qui repousse le tir de Mahrez. Gbohouo était battu !
75e : seul au second poteau après un centre de Gradel, Zaha se rate complètement et reprend du tibia. Sa reprise s’envole dans le ciel de Suez.
78e : après un une-deux avec Bounedjah, Belaïli décoche une puissante frappe qui passe juste au-dessus !
89e : entré en jeu, Adam Ounas se montre très remuant. Gradel vient le bloquer dans la surface mais pas de quoi siffler penalty.

96e : Ibrahim Kamara tente le tout pour le tout en effectuant ses deux derniers remplacements pour lancer les attaquants Cornet et Bony.
98e : Cornet déborde côté gauche et tente une frappe mais Guedioura détourne du derrière !
99e : les Ivoiriens insistent et Gradel s’essaie à une frappe vicieuse suite à un corner, celle-ci passe juste au-dessus !
102e : l’Algérie riposte mais il manque quelques centimètres à Slimani pour couper le coup franc de Bennacer.
104e : gros cafouillage dans la surface de réparation algérienne, mais Zeffane parvient à dégager en catastrophe juste devant sa ligne !
108e : sur un centre de Cornet, Zeffane rate son intervention et frôle le CSC mais le ballon file finalement juste à côté.
114e : d’un superbe centre, Belaïli trouve la tête de Slimani, mais Gbohouo repousse. Quelle parade !

Les compositions de départ :

Côte d’Ivoire : Gbohouo – Bagayoko, Ismaël Traoré, Kanon (Comara, 54e), Wonlo Coulibaly – Serey Dié, Sangaré (Gbamin, 78e), Kessié – Gradel, Kodjia (Bony, 95e), Zaha (Cornet, 94e).

Algérie : M’Bolhi – Atal (Zeffane, 30e), Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli (Delort, 120e+1), Guedioura, Bennacer – Mahrez (Ounas, 86e), Bounedjah (Slimani, 78e), Belaili.