amr fahmy

Ancien secrétaire général de la Confédération Africaine de Football (CAF), Amr Fahmy s’est enfin exprimé suite à son licenciement en avril dernier. Et l’Egyptien a fait une révélation de taille concernant la finale de la CAN 2019.

Pour avoir accusé Ahmad Ahmad, actuel président de la CAF, de corruption et de harcèlement sexuel, Amr Fahmy, alors secrétaire général de l’instance, avait été licencié de son poste en avril dernier. Suite à son éviction, l’Egyptien ne s’était plus véritablement prononcé sur les thématiques liées au football.

Une révélation qui risque de faire des remous

Approché puis interviewé par le site Koora, l’ancien haut dirigeant de la CAF est sorti de son silence et accuse son ancien employeur d’avoir favorisé, en vain, les Lions de la Téranga du Sénégal lors de la finale de la CAN 2019 qui les a opposés aux Fennecs d’Algérie (0-1).

«La CAF a mené des manœuvres douteuses afin de favoriser le Sénégal au détriment de l’Algérie. Des responsables de la CAF ont tenté de favoriser la sélection sénégalaise contre les Verts et de priver ces derniers du trophée», a affirmé Fahmy.

La VAR en prend également pour son grade

Objet de contestation et de polémique, l’usage de la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) dans les compétitions africaines n’est pas passé inaperçu durant l’intervention d’Amr Fahmy. Pour lui, le développement du football et la recherche d’équité sportive n’a jamais été une préoccupation des dirigeants de la CAF. L’arbitrage étant le facteur essentiel des trucages de match, ces derniers n’auraient jamais voulu qu’il soit juste, selon Fahmy.

Précisons que l’Egyptien avait déjà travaillé à la CAF de 2007 à 2015 avant donc d’être nommé à 34 ans par le comité exécutif de la CAF au poste de secrétaire général sur proposition d’Ahmad Ahmad. Quel crédit faut-il accorder à ces déclarations ? Difficile de répondre. Mais il y a fort à parier que cette affaire va faire parler…