CAN 2019 : la CAF répond au Maroc pour les “cooling break”

Après son premier match à la CAN 2019 face à la Namibie (1-0), le Maroc avait, par l’intermédiaire de son sélectionneur Hervé Renard, déploré l’absence de pauses fraîcheur, autorisées par le règlement, lors de cette rencontre jouée sous plus de 35 degrés. Vice-président de la commission médicale de la Confédération africaine de football (CAF), Yacine Zerguini a répondu ce mardi aux Lions de l’Atlas.

«Il ne faisait pas assez chaud pour le règlement», a affirmé le dirigeant algérien lors d’une conférence de presse. «Lors de ce match, la température n'était pas arrivée au niveau réglementaire, et il n'y a pas eu de ‘cooling break' (pause fraîcheur). Il ne faisait pas assez chaud pour le règlement.»

Zerguini a expliqué que la température est mesurée à travers les degrés WBGT qui tiennent compte de la chaleur, de l'humidité et du rayonnement solaire sur l'homme. Ce jour-là, le seuil minimum fixé par le règlement (32 degrés WBGT) n’avait pas été dépassé selon le dirigeant. Sur le terrain, le ressenti des joueurs a pourtant été bien différent…

CAN 2019 : la CAF répond au Maroc pour les “cooling break”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.