Il aura fallu attendre la dernière ligne droite mais, à l’instar des précédentes éditions, la CAN 2019 s’offre aussi sa crise des primes. Et de quelle façon ! Quelques heures après les joueurs du Cameroun, ce sont leurs homologues du Zimbabwe qui sont passés à l’action en menaçant de boycotter le match d’ouverture qui aura lieu dans 24 heures vendredi contre le pays-hôte égyptien (coup d’envoi à 22h heure locale et France, soit 20h GMT).

Refusant de s’entraîner, les Warriors réclament le respect des promesses passées avec les autorités et le versement de leurs primes de qualification, indique la presse zimbabwéenne. Pour accroître la pression, certains joueurs auraient même déjà réservé le billet retour pour rentrer au pays. Le bras de fer ne fait que commencer et une réunion d’urgence doit avoir lieu dans la soirée.…