Déjà qualifiés pour la CAN 2019, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie achèvent les éliminatoires sans pression ce vendredi. L’occasion pour certains joueurs de marquer des points à 3 mois de la phase finale.


Pas de gros enjeux pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie avant d’achever les éliminatoires de la CAN 2019 ce vendredi. Les trois sélections d’Afrique du Nord ont pour point commun d’avoir déjà validé leur qualification et l’ultime rencontre au programme va permettre de procéder à quelques tests.

C’est particulièrement le cas du Maroc puisque le sélectionneur Hervé Renard a décidé de s’envoler avec un groupe très remanié de 18 joueurs pour le Malawi (coup d’envoi à 13h GMT). En l’absence des têtes d’affiche Belhanda, Ziyech, Nordin Amrabat (les 3 sont blessés) et Benatia, Hakimi, Saiss, Da Costa, Boufal ou encore En-Nesyri, ménagés en vue du match contre l’Argentine, plusieurs joueurs vont avoir l’occasion de saisir leur chance.

On pense en particulier à l’ancien international Espoirs néerlandais Oussama Idrissi (ailier, AZ Alkmaar, photo) et au milieu de terrain du Real Valladolid, Anuar Tuhami, qui auront l’occasion d’honorer leur première cape, mais aussi au défenseur central Yunis Abdelhamid, auteur d’une saison de premier plan avec Reims et qui retrouve la sélection après 3 ans d’absence. Des joueurs comme Bourabia, Haddad, Alioui, Chafik ou encore El Hajjam joueront gros également en vue de la CAN.

Première pour Alain Giresse en Tunisie

Le turnover devrait être moins conséquent pour l’Algérie qui reçoit une Gambie pas encore éliminée (une victoire couplée à un nul entre le Bénin et le Togo dimanche qualifierait les Scorpions) à partir de 19h45 GMT à Blida. Des joueurs comme l’ailier Said Benrahma, en feu avec Brentford, le binational Victor Lekhal (Le Havre, milieu défensif) ou encore le défenseur central Djamel Benlamri (Shabab) pourraient tout de même débuter et en profiter pour marquer des points. En l’absence d’Islam Slimani, Oussama Darfalou et Zakaria Naidji (actuel meilleur buteur du championnat algérien) ont aussi une carte à jouer en attaque.

Du côté de la Tunisie, la première du sélectionneur Alain Giresse sera scrutée avec attention lors de la réception de l’Eswatini (ex-Swaziland) à partir de 18h15 GMT à Radès. Avec les forfaits du défenseur polyvalent Dylan Bronn, du milieu de terrain Ellyes Skhiri et du milieu offensif Wahbi Khazri, le technicien français aura l’occasion de tester de nouvelles options dont le latéral droit binational Mohamed Dräger (Paderborn/D2 allemande), très apprécié des supporters. Les fans auront aussi plaisir à retrouver le milieu offensif Youssef Msakni après un an et demi d’absence pour cause de blessure.