Taclé par la Fédération camerounaise et son prédécesseur Issa Hayatou à la suite de ses propos sur l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, le président de la CAF Ahmad Ahmad a reçu le soutien de son 2e vice-président, Constant Omari. « Les déclarations du président de la CAF étaient fondées sur des informations publiées par une certaine presse camerounaise. (…) Il a répondu par rapport aux informations en sa possession« , a expliqué le Congolais au micro de la CRTV.

« Il n’y a aucune décision prise au Comité exécutif de la CAF visant à retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun« , a-t-il également rassuré, avant de conclure : « nous devons tous aller dans le calme, le rationnel, et éviter un peu l’émotionnel. » De quoi siffler la fin des hostilités ?