Le 28 janvier, Léon Mokuna Mutombo, dit «Trouet», s’est éteint à l’âge de 91 ans dans la ville de Gand en Belgique.

Né le 1er novembre 1928 à Léopoldville (actuel Kinshasa), il débute sa carrière en 1954 à l’AS Vita Club avant de poser ses valises la même année au Sporting Portugal où il évolue pendant deux saisons.

Très talentueux, il quitte le Portugal pour la Belgique en 1957. Sur place, Mokuna défend pendant 5 saisons les couleurs de La Gantoise, en première division, avant de signer au SV Waregem, en D2 belge, en 1961, puis de ranger les crampons 5 ans plus tard.

«J’étais heureux d’affronter tous ces grands clubs. J’ai joué contre Anderlecht, le Standard, Charleroi, le Beerschot, la Gantoise», aimait à rappeler l’attaquant droit. Ses performances, notamment à la finition, lui ont permis d’obtenir une cape avec l’équipe nationale belge B en février 1958. Ainsi, Mokuna devient le premier joueur noir à porter le maillot des Diables Rouges. Toutefois, il ne jouera jamais avec la sélection A.

Connu pour sa puissante frappe, Mokuna aurait troué le filet du but adverse en frappant un penalty. Incrédules, les spectateurs se seraient alors mis à scander «Troué, Troué» pour saluer l’exploit du joueur belge d’origine congolaise qui tenait là son surnom.

En tant qu’entraîneur, Mokuna a été à la tête du staff technique du Tout Puissant Mazembe de 1967 à 1968 et de la République Démocratique du Congo de 1968 à 1970.

Si les générations actuelles connaissent peu ce joueur, certains anciens font remarquer que Mokuna a toujours conservé un attachement particulier pour la RDC malgré son changement de nationalité.