Chadli Amri a vite oublié sa déception: celui qui ne participera à la Coupe du monde en Afrique du Sud s’est engagé, pour 3 ans, en faveur de Kaiserslautern, fraîchement promu en Bundesliga. Il quitte donc le FC Mayence pour un club historique du championnat allemand.


Kaiserslautern tient sa première recrue ! Délaissé par Rabah Saâdane pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, Chadli Amri s’est refait la cerise en s’engageant en faveur du champion de Bundesliga 2, promu dans l’élite allemande.

Formé en France, au FC Metz, l’international algérien s’est fait un nom en traversant le Rhin. D’abord à Sarrebrück avant de passer quatre saisons fastes au FC Mayence. Mais, après une saison intéressante au niveau de l’expérience, moins au niveau des statistiques (3 buts en 33 matches), Amri a décidé d’opter pour le FCK, tout frais promu en Bundesliga. Le Fennec, qui a signé pour trois ans avec l’ancien club de Youri Djorkaeff, Michael Ballack et Taribo West, deviendra ainsi le troisième Algérien a porter les couleurs des Diables Rouges après Ismael Bouzid et Noureddine Daham.

Pour trois ans

« J’ai eu de très bonnes discussions avec Stefan Kuntz et Marco Kurz. J’ai entendu parler de l’ambiance du Betzenberg par d’autres joueurs et j’ai hâte d’apprendre à l’apprivoiser, ainsi que d’évoluer devant les fans des Diables Rouges », s’est réjoui le joueur de 25 ans sur le site officiel de Kaiserslautern. Une arrivée qui a également satisfait Stefan Kuntz, le président du club allemand : « Chadli Amri est un joueur rapide qui a l’expérience de plus de 100 matches dans les deux ligues professionnelles. Il va s’intégrer parfaitement dans le groupe et il s’est réjoui de rejoindre le FCK dès nos premières discussions. »

En fin de contrat le 30 juin, Amri rejoint donc Kaiserslautern pour trois ans. Le club allemand s’est montré le plus prompt à convaincre un joueur également courtisé par le Borussia Dortmund.