En ouverture du groupe C du CHAN 2016, la Tunisie et la Guinée se sont neutralisées (2-2) lundi à l’issue d’un match d’une grande intensité et au scénario indécis. Ahmaed Akaichi et Alseny Camara ont chacun inscrit un doublé.


Opposées ce lundi au stade Nyamirambo de Kigali en ouverture du groupe C du CHAN 2016, la Tunisie et la Guinée se sont quittées dos à dos au terme d’un match intense et au scénario indécis jusqu’au bout. Plus pressants en début de match, les Tunisiens manquaient de précision à la finition lorsqu’ils n’étaient pas en position de hors-jeu. Il n’en fallait pas plus pour permettre à la Guinée de se montrer dangereuse. En contre, sur coup de pied arrêté ou sur des frappes hors de la surface, à l’image de la belle tentative de Sankhon (26e), le Syli local mettait Rami Jeridi à contribution.

Au plus fort des offensives guinéennes, Edem Rejaibi était fauché alors qu’il filait au but, récoltant un coup-franc aux abords de la surface qui ne donnait rien (32e). Sur l’action suivante, Hamza Mathlouthi centrait pour Ahmed Akaichi. Oublié aux six mètres alors que le Syli évoluait à dix à la suite de la blessure de Condé, l’attaquant de l’Etoile du Sahel ouvrait le score d’une superbe Madjer (32e). A nouveau trouvé dans la surface la minute suivante, il avait la balle de break au bout du pied mais voyait sa tentative repoussée par la transversale !

Les regrets tunisiens

Un raté payé au prix fort puisque, dans la foulée, Alseny Camara (39e) égalisait de près sur un centre qui traversait la surface tunisienne sans être inquiété. Revigorés par ce but, les Guinéens passaient à deux doigts de prendre l’avantage avant la pause mais Jeridi s’employait pour repousser le coup-franc de Sankhon. Alors qu’ils se créaient à nouveau la plus belle opportunité au retour des vestiaires, les hommes de Mohamed Kanfory Bangoura vont pourtant déchanter. Sur une longue ouverture, Akaichi profitait de la passivité de la défense guinéenne pour s’en aller redonner l’avantage aux siens d’un plat du pied (50e).

Rejaibi puis Akiachi manquaient ensuite la balle de break en butant sur Abdoul Aziz Keita, avant que Derbali ne trouve le poteau ! Des ratés que les Tunisiens allaient payer cher. Après quelques avertissements sans frais, la défense des Aigles allait connaître une nouvelle absence lourde de conséquences. Profitant d’une remise de la tête sur un corner joué à deux, Alseny Camara n’avait pas de peine pour battre Jeridi une seconde fois et offrir l’égalisation au Sily (82e) ! S’il a régalé les spectateurs, ce match nul ne satisfait aucune des deux sélections qui pourraient être doublées par le Niger ou le Nigeria, qui s’affrontent à 16H GMT, en tête du groupe.