Sur le flanc pendant cinq semaines en raison d’une blessure au genou, John Obi Mikel a perdu sa place dans le onze de Carlo Ancelotti à Chelsea. Une situation compliqué pour le milieu de terrain. « J’ai un bon début de saison jusqu’en janvier. Quand le club a eu un coup de mou, cela a affecté tout le monde, moi y compris. Et mon jeu aussi. Tout s’est cassé la figure, a expliqué le Nigérian à Chelsea TV. Je jouais tous les matches en Ligue des Champions comme en Premier League. Mais, tout à coup, nous étions tous dans une mauvaise passe qui a duré un ou deux mois. Et j’ai eu ma blessure au milieu de tout ça. J’ai eu quelques tracas avec mon genou et j’ai été absent pendant quatre ou cinq semaines. Quand je suis revenu, j’avais perdu ma place et je ne jouais que des bouts de matches. C’était frustrant pour moi. Et je pense que pour le club aussi. J’avais cette impression, pendant les entraînements, que je n’allais pas jouer de toute façon. C’est différent de quand on est pas sûr. C’est très difficile pour un jeune joueur comme moi mais j’ai dû apprendre à faire avec. Chaque saison, il y aura une période où tout ne va pas pour le mieux et d’autres où ça ira bien. Il faut gérer tout ça. J’essaie juste de rester professionnel, de m’entraîner et d’oublier tout ça. Je joue quand j’en ai la chance. […] Le coach avait ses raisons pour ne pas me prendre. Tout monde a pu voir que j’étais déçu. C’était une période où je n’ai pas fait de vague, où j’ai travaillé vraiment dur pour essayer de changer les choses. Et, comme si de rien n’était, à la fin de la saison, je suis revenu à mon meilleur niveau.«