Tous deux en conflit avec leur ancien employeur, le Club Africain, l’entraîneur Daniel Sanchez et l’attaquant Yoann Touzghar ont connu un dénouement de dossier aux antipodes à la suite du verdict de la commission des litiges de la Fédération tunisienne. Le club de Bab Jedid va ainsi devoir s’acquitter de divers montants non versés auprès du technicien pour une somme supérieure à 200 000 euros. Le CA ne pourra pas recruter tant qu’il n’aura pas honoré son ardoise à l’égard du Français remercié fin 2015.

Verdict bien différent dans l’affaire Touzghar puisque l’instance a condamné l’international tunisien à verser 800 000 euros aux Rouge et Blanc « comme indemnité de résiliation unilatérale du contrat« . Le nouveau joueur d’Auxerre, qui attend toujours son Certificat international de transfert (CIT) pour être aligné en Ligue 2, conteste évidemment cette décision et entend porter l’affaire devant la FIFA, se considérant libre en raison de 6 mois de salaires impayés.