Bousculée par des Libyens qui évoluaient dans un stade de Tripoli acquis à leur cause, la RD Congo est tout de même parvenue à rapporter le point du match nul (0-0), qui lui permet de garder espoir dans le groupe I des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Un bon résultat au vu du déroulement de la partie.


Après plus de deux ans de privations pour cause de révolution puis d’insécurité, les Libyens piaffaient d’impatience à l’idée d’assister à un nouveau match de leur sélection à domicile. Et cela s’est vu ce vendredi au stade de Tripoli (70 000 places). Dans les gradins bien remplis tout d’abord, qui s’enflammaient sur chaque offensive des locaux, mais aussi sur le terrain, où les Chevaliers de la Méditerranée ont multiplié les grandes enjambées en direction de la surface des Léopards.

Dès la 14e, les Libyens obtenaient un penalty. Mais Ahmed Saad, par qui ont transité tous les ballons, a vu sa tentative repoussée par Robert Kidiaba. Impérial, le gardien du TP Mazembe a effectué plusieurs parades décisives tout au long de la partie, dont deux sorties ; une pour boxer le ballon des poings (27e) devant un attaquant adverse. L’autre pour devancer un Libyen (67e). Acculés dans leur moitié de terrain par les offensives successives des locaux, les Léopards ont su faire le dos rond. Procédant par contre-attaques, ils se sont même créé quelques occasions en première période, souvent menées par Youssuf Mulumbu.

Les Léopards ont fait le dos rond

Mais ce sont bien les hommes d’Hafeedh Arbeesh qui se montraient les plus dangereux, notamment par l’intermédiaire de Mohamed Al Ghanodi, qui ne cadrait pas sa tête sur un centre (31e). Dans le temps additionnel du premier acte, heureusement que Zakuani était là pour dégager un centre qui se dirigeait tout droit vers ce même Ghanodi, esseulé dans la surface des visiteurs. Les Congolais semblaient revenus avec de meilleures intentions en seconde période, campant dans la moitié de terrain des locaux pendant une dizaine de minutes. Mais la rencontre a ensuite rapidement pris une tournure identique à la première mi-temps.

Les Chevaliers de la Méditerranée étaient à l’offensive et se sont même créé trois occasions coup sur coup à l’heure de jeu par Ahmed Saad et une nouvelle fois Ghodani. Mais le jeune attaquant frappait trop fort pour cadrer son ballon (56e). Privés de Dieumerci Mbokani, qui devait rejoindre ses coéquipiers seulement la veille du match, les Léopards étaient trop inoffensifs et, en seconde période, il faudra attendre la 73e minute pour les voir se procurer un semblant d’occasion.

A deux unités des leaders

Le match baissait ensuite en intensité, ce qui n’empêchait par les locaux d’y croire jusqu’au bout, manquant de trouver la faille à la 93e. Mais Kidiaba, secondé par un défenseur, était là une nouvelle fois pour bloquer la double frappe libyenne. Pratiquant un jeu séduisant et rapide, les Chevaliers de la Méditerranée pourront avoir des regrets. Ils ont posé leur empreinte sur la rencontre mais se sont trop précipités dans le dernier geste.

Les Léopards s’en sortent bien mais n’auront plus leur destin en mains en cas de victoire du Cameroun dimanche au Togo. Toujours troisièmes du groupe I avec 5 points, ils reviennent provisoirement à un point du duo de tête, composé des Lions Indomptables, qu’ils recevront la semaine prochaine à Kinshasa, et de la Libye.

Les compositions de départ

Libye : Nashnush, El Trbi, Sbai, Shibani, Al Magrabi, El Swanei, Saad, Saleh, Ablo, Zayed, Al Ghanodi.

RD Congo : Kidiaba – Mpeko, Mongongu, Zakuani, Kasusula – Zola, Mulumbu, Bolasie – Mubele, Mputu, Ebunga.