Pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 de football, les Écureuils du Bénin sont allés faire un but partout face aux Amavubis du Rwanda. Un résultat qui confirme la confiance de la troupe de Manuel Amoros.


Après une historique victoire sur le Mali, le 3 juin 2012, les Écureuils du Bénin en déplacement à Kigali ont failli arracher un deuxième succès consécutif au Rwanda. Pour ce duel, les deux sélectionneurs ont compté sur la jeunesse. Côté Amavubi, le patron de l’encadrement technique a misé sur ses poulains ayant participé dernièrement au championnat du monde juniors. Le Bénin a une fois encore fait confiance aux nouvelles recrues Jordan Adéoti dans l’axe central, Arsène Mènessou au latéral droit. Sur le côté gauche, l’ancien Anicet Adjamonsi qui a fait son retour était aussi dans le onze de départ.

Le déclic

Durant les 45 premières minutes, les deux sélections nationales se sont neutralisées. Néanmoins, on a noté une domination nette des Amavubis qui évoluaient à domicile. Et c’est en seconde mi-temps que l’attaquant béninois Razack Omotoyossi (73e) marque contre le cours du jeu. Le taureau du Zamalek a profité d’une hésitation des défenseurs rwandais pour surprendre leur gardien comme il l’avait déjà réussi contre le Mali il y a une semaine à Cotonou. Un vrai renard des surfaces ! Mais une dizaine de minutes plus tard, les Amavubis sont revenus au score. Fabien Farnolle, le gardien de but béninois qui a gardé sa cage inviolée durant 350 minutes a montré qu’il était vulnérable. Ce nul est tout de même bien apprécié des Béninois qui sont sur le bon chemin pour la qualification pour la Coupe du Monde 2014 qui se déroulera au Brésil. Leur principal adversaire, l’Algérie, joue ce soir à Ouagadougou contre le Mali.

Classement Pays Pts Joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Diff. buts
1 Bénin 4 2 1 1 0 2 1 +1
2 Algérie 3 1 1 0 0 4 0 +4
3 Rwanda 1 2 0 1 1 1 5 -4
4 Mali 0 1 0 0 1 0 1 -1

Le dimanche 17 juin prochain, les Ecureuils recevront l’Ethiopie à Cotonou pour les éliminatoires de la CAN 2013. A l’aller, Ethiopiens et Béninois s’étaient séparés sur un nul de zéro but partout.