Le Ghana a frôlé l’exploit face à l’Allemagne (2-2), samedi à Fortaleza au terme d’un match solide. Les Black Stars regretteront longtemps quelques situations offensives mal négociées alors que leur situation se complique dans le groupe G.


Décidément, le Ghana n’en finit pas de nourrir des regrets après chacun de ses matches à la Coupe du monde 2014. Après la défaite face aux Etats-Unis (1-2) pour leur entrée dans la compétition, les Black Stars sont passés à deux doigts de faire chavirer l’Allemagne (2-2), l’un des favoris pour le titre, samedi, à Fortaleza.

Bien en place, très discipliné tactiquement, le bloc ghanéen décourage les attaquants allemands en première période. Les coéquipiers d’Asamoah Gyan font même chauffer les gants de Manuel Neuer, le dernier rempart de la Mannschaft, avec des frappes puissantes signées Christian Atsu (13e) puis Sulley Muntari (33e).

Boye et Mensah assurent

Derrière, la défense ghanéenne, souvent critiquée, tient bon grâce à un bloc-équipe bien en place et très discipliné. Jonathan Mensah règne dans les airs et dégage un nombre incalculable de centres, de la tête ou de manière plus spectaculaire, avec un retourné acrobatique (23e). Au sol, John Boye repousse tous les ballons à destination de Thomas Müller ou lui dérobe directement la balle dans les pieds (21e).

Au terme d’un premier acte où les deux équipes se sont plutôt observées, les 22 acteurs passent aux choses sérieuses en seconde période. Et la défense ghanéenne se fait cueillir à froid sur une reprise tête-hanche de Mario Götze (51e). Mais les hommes de James Kwesi Appiah ont de belles capacités de réaction.

Un Ghana à réaction

Contre les Etats-Unis, il avait fallu attendre plus de 80 minutes pour les voir égaliser. Face au triple champion du monde, André Ayew sonne la révolte trois minutes à peine après le but allemand. Sur un centre d’Harrisson Afful, l’attaquant marseillais place une merveille de tête décroisée au fond des filets (54e). Les Black Stars repartent dans le bon sens et prennent même l’avantage : Sur un service de Sulley Muntari, Asamoah Gyan trompe Manuel Neuer d’une merveille de frappe croisée (63e) !

Les fans ghanéens exultent et se prennent à rêver d’un parcours dans la lignée de celui de 2010. Mais la joie est de courte durée. Tout juste entré en jeu, Mirsolav Klose douche les espoirs des Black Stars en égalisant en renard des surfaces sur corner (71e). Au cours d’une fin de match totalement débridée, chacune des deux équipes auraient pu prendre l’avantage.

J. Ayew trop gourmand

Les Black Stars pourront longtemps regretter un contre mal négociée par Jordan Ayew à l’heure de jeu. Trop gourmand, l’attaquant de Sochaux a voulu la jouer en solo alors qu’il y avait des solutions au centre (65e). Dans les dernières secondes, les Ghanéens ont aussi bénéficié d’un quatre contre deux, mais Badu a servi Gyan, hors jeu. Ils peuvent toutefois remercier Kwadwo Asamoah, auteur d’un tacle impeccable sur Thomas Müller (83e), ou encore Jonathan Mensah, qui a effectué un dégagement compliqué (83e).

Rien ne pourra effacer les regrets des Black Stars. Avec un point au compteur, ils restent à bonne distance de la Mannschaft (4 points) et des Etats-Unis (3 points) qui défient le Portugal dimanche. Si les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ne l’emportent pas, le Ghana n’aura plus son destin en mains. Après une telle prestation, une élimination en phase de groupes serait trop bête…

Les compositions de départ :

Allemagne : Neuer – Boateng, Hummels, Mertesacker, Howedes – Lahm, Khedira, Kroos – Ozil, Muller, Gotze.

Ghana : Dauda – Afful, Boye, Mensah, Asamoah – Rabiu, Muntari – Atsu, Boateng, A Ayew – Gyan.

Retrouvez les buts en vidéo :


Allemagne vs Ghana (2-2) | Coupe du monde 2014 par afrikfoot