CM 2014 : le Ghana valide son billet pour le Brésil

Large vainqueur de l'Egytpe en barrage aller de la Coupe du monde 2014 (6-1), le Ghana a assuré sa qualification pour la phase finale malgré sa défaite de mardi soir au Caire (2-1). Menés au score sur des buts de Zaki (25e) et Gedo (83e), les hommes de James Kwesi Appiah ont fini par réduire l'écart par l'intermédiaire de Kevin-Prince Boateng (89e).


Le Ghana verra le Brésil. Malgré leur défaite devant l'Egypte en barrage retour de la Coupe du monde 2014 (2-1), les Black Stars sont assurés de participer à la phase finale de la compétition, à la faveur de leur large succès acquis à l'aller à Kumasi (6-1).

Une qualification non sans avoir souffert face aux Pharaons qui ont tenté le tout pour le tout, tenant de mettre le feu dans la partie d'entrée pour emballer la partie avec une frappe violente de Zaki, difficilement repoussée par Dauda, après seulement 43 secondes de jeu. De quoi donner le ton d'une rencontre qui allait être plus équilibrée que la démonstration de Kumasi.

Les hommes de Bob Bradley avaient l'emprise sur le match et Fathi (22e) venait donner des sueurs froides aux Ghanéens. Et à force de pousser ils allaient être récompensés lorsque Zaki profitait d'une sortie hasardeuse de Dauda sur un coup franc d'Aboutrika pour placer une tête victorieuse (1-0, 25e). Le début de la remontée égyptienne ? Les locaux commençaient à y croire et étaient tout près de faire s'embraser le stade, mais Dauda était vigilent pour claquer une nouvelle tentative de Zaki (35e).

Zaki omniprésent

La pression se faisait un peu plus ressentir avec l'entrée en jeu de Gedo dès la 40e minute, Emam étant tout près du 2-0 mais Dauda bloquait le cuir (45e+2). Une dernière alerte qui venait ponctuer un premier acte tendu, qui aura vu les Egyptiens jouer leur va-tout et le Ghana tenter de gérer son avance.

La seconde période allait dans le même sens, avec une frappe de Salah, au-dessus (50e). Aboutrika, après un ciseau acrobatique voyait le cadre se dérober de peu (57e). Le Ghana pliait sans rompre, se contentant de contrer les assauts adverses. L'égalisation était même proche, mais le coup franc d'Asamoah passait sur la gauche du but d'El Shenawy (62e). Il fallait ensuite un sauvetage sur sa ligne d'Afful pour éviter une fin de match complètement folle (75e).

Boateng buteur pour son retour

Simple retardement de l'échéance car à force de pousser, l'Egypte allait finir par être une nouvelle fois récompensée. Gedo, oublié par la défense ghanéenne, venait croiser sa frappe pour tromper Dauda (2-0, 83e). Trop tard pour les Pharaons, d'autant plus que Kevin-Prince Boateng, entré en jeu pour les dix dernières minutes, venait réduire l'écart sur un service de Gyan (2-1, 89e).

Le Ghana pouvait définitivement souffler et savourer une nouvelle participation à une phase finale de Coupe du monde. Comme en 2010, les coéquipiers d’Asamoah Gyan seront une des nations africaines à suivre, et tenteront de faire un parcours aussi bon que celui en Afrique du Sud. Les Black Stars avaient alors échoué en quart de finale face à l'Uruguay après une folle séance de tirs au but.

 Les compositions de départ

Le Onze de l'Egypte : El Shenawy – Emam, Rabia, Naguib, Abdel-Shafi – Fathi, Ghaly – Kahraba, Aboutrika, M. Salah – Zaki.

Le Onze du Ghana : Dauda – Afful, Akaminko, Sumaila, Opare – A. Ayew, Essien – Muntari, K. Asamoah, Waris – Gyan.

Avatar photo
Mansour Loum