Malgré sa défaite face à l’Argentine (2-3), mercredi à Porto Alegre, le Nigeria s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014, profitant de la défaite de l’Iran, seule sélection qui pouvait menacer sa deuxième place, contre la Bosnie (1-3). Les Super Eagles n’ont pas démérité mais sont tombés sur un Lionel Messi déchaîné, auteur d’un doublé. La Pulga a d’abord ouvert le score en reprenant une frappe de Di Maria repoussée par Vincent Enyeama sur le poteau (3e). Il a ensuite transformé un coup-franc qu’il avait lui-même obtenu (45e+1). Mais, par deux fois, le Nigeria a égalisé dans la foulée, grâce à Ahmed Musa, d’abord bien servi par Peter Odemwingie (4e), puis en profitant d’une remise d’Emmanuel Emenike (47e). Mais l’Albiceleste a repris un avantage définitif grâce à Rojo sur corner (50e). Malgré la défaite, les hommes de Stephen Keshi peuvent avoir le sourire : ils se qualifient pour leur premier huitième de finale depuis 1998 et défieront le premier du groupe E (probablement la France).