Censée accueillir la CAN 2021, finalement réattribuée au Cameroun, la Côte d’Ivoire fait face aux pressions de la CAF qui pousse les Eléphants à accepter d’organiser l’édition suivante en 2023. Pour l’heure, la Fédération ivoirienne ne pense qu’à l’édition 2021 et elle a même saisi le Tribunal Arbitral du Sport pour contester la décision de la CAF. Si toutefois les différentes parties ne parvenaient pas à s’entendre, le Sénégal a fait savoir qu’il est prêt à organiser l’édition 2023 à la place des Ivoiriens.

« Même avant 2027 (la première édition pas encore attribuée, ndlr), si on a une opportunité, on est partant. On a toujours dit qu’en 2023, on serait prêt« , a lancé le ministre des Sports sénégalais Matar Bâ pour RFI. « Avec la manière d’organiser les CAN, il y a eu des désistements (de pays-hôtes, ndlr). Donc, on ne sait jamais ce qu’il va se passer. Le Sénégal a toujours joué un rôle de sapeur-pompier, pour aider l’Afrique« . Pour rappel, le Sénégal avait déjà soumis l’idée d’une co-organisation de l’édition 2025 avec la Guinée mais celle-ci a décliné la proposition, souhaitant organiser le tournoi seule.