Côte d’Ivoire-Lobognon : “Laissez Lamouchi faire ses choix !”

Le 13 mai à venir, Sabri Lamouchi dévoilera une liste de 30 joueurs en prévision de la Coupe du monde 2014. A quelques jours de la publication de cette liste élargie, le ministre ivoirien des Sports, Alain Lobognon, met en garde quiconque voudra interférer dans les choix du sélectionneur national.


De notre correspondant à Abidjan

Si on nous dit qu'avant le 13 mai, il y a déjà une liste qui circule, je serai le premier à dire aux Ivoiriens qu'on va au Mondial pour échouer parce qu'ils ont déjà choisi ceux qui vont aller“, a prévenu Alain Lobognon.

Présent à la Maison de la presse d’Abidjan, l’invité du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPLCI) qui a refusé de manier la langue de bois, a directement enjoint la Fédération ivoirienne de football (FIF) de laisser les coudées franches à Sabri Lamouchi dans la gestion de son groupe. “Le coach Lamouchi sait ce qu'il a à faire. Il est le seul coach qu'il faut à la Côte d'Ivoire et j'ai dit à la FIF de laisser l'entraîneur conduire son équipe. Je serai au Brésil, si j'ai la preuve qu'il y a eu interférence, je serai le premier encore à envoyer mon tweet aux Ivoiriens pour dire que ce n'est pas Lamouchi qui a fait le classement“, a-t-il persisté.

Le fait de donner carte blanche au technicien français, le ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et Loisirs a estimé que cela à l’avantage de créer un environnement concurrentiel au sein de la Séléphanto. “Avant le départ à la CAN en Afrique du Sud, j'ai dit à la FIF de créer la saine concurrence au sein de l'équipe nationale. S'il n'y a pas de concurrence au sein de l'équipe nationale, on n'ira pas loin. Et Lamouchi, lui-même, est l'exemple type de la concurrence au sein d'une équipe nationale“, a-t-il indiqué.

A ceux qui pourfendent le jeu des Eléphants et mettent en cause les compétences de Lamouchi, Alain Lobognon a fait savoir que le plus important est ailleurs. “Certains disent que la Côte d'Ivoire n'a pas de fond de jeu, mais on a eu des entraîneurs plus forts que Lamouchi qui se sont fait éliminer au premier tour. Ça aussi, il faut le reconnaître. Laissez notre coach national aller à la Coupe du monde avec ses joueurs“, a-t-il tranché.

Se faisant, le ministre des Sports a exhorté le sélectionneur national et ses joueurs à faire preuve de patriotisme au Mondial brésilien. “Mais pour Lamouchi, avec les joueurs qu'il a, et qui sont des professionnels dans l'âme, nous leur disons, messieurs les joueurs, regardez le drapeau orange, blanc, vert. Avant de jouer, ne vous dites pas que vous jouez pour vos clubs, vous allez au Mondial pour jouer pour la Côte d'Ivoire“, a-t-il conseillé.

Avatar photo
Pierre Kouamé