Très décevant et critiqué depuis ses débuts avec la Côte d’Ivoire au printemps dernier, le sélectionneur Marc Wilmots n’est pas parvenu à qualifier les Eléphants pour le Mondial 2018. Après la défaite face au Maroc (2-0), synonyme d’élimination samedi, le technicien belge a évoqué son avenir. S’il refuse de s’exprimer à chaud, l’ancien Bordelais ne semble pas avoir envie de rendre le tablier.

« On est déçu comme tout le peuple ivoirien. J’ai appris qu’il faut se relever quand on est à terre. Mon avenir ? Les réponses à chaud ne sont jamais bonnes« , a-t-il indiqué en conférence de presse. « J’ai pris beaucoup de temps ces six derniers six mois à construire une équipe. Il y a un cycle avec des anciens qui sont sur la fin et des jeunes qui montent… C’est cette discussion que j’aurai avec ma direction avec le président, et je verrai quel sera l’avenir. » Après cette déconvenue, Wilmots risque d’être poussé vers la sortie.