L’international centrafricain, Hilaire Momi (21 ans), est le goleador de Coton Sport de Garoua, club champion du Cameroun depuis trois saisons. Mais, face au Raja Casablanca (0-0), le Fauve a vu rouge. Une désolation pour le joueur mais aussi pour son entraîneur, Denis Lavagne. « Mon attaquant ne méritait pas cette sanction. Il a été la victime d’une simulation du défenseur du Raja. L’arbitre s’est laissé abuser par le joueur marocain. Il va falloir maintenant gérer son absence pendant deux matches et c’est un mauvais coup pour l’équipe car c’est un homme qui marque des buts et qui est une des pièces maîtresses du groupe, explique le technicien français sur le site de la CAF. Il va falloir trouver une solution à l’absence de Momi Hilaire. Celle qui aurait consisté à le remplacer par Edgard Sali semble être tombée à l’eau car cet autre attaquant est en pourparlers très avancés avec Monaco. De toute façon, on trouvera. On verra cela pendant les prochains entraînements. Dans cette phase de la compétition, ce sont les points marqués à extérieur qui généralement font la différence, les équipes qui se qualifient étant généralement celles qui ont commencé par engranger le maximum de points devant leur public. Maintenant nous allons nous concentrer sur la réception, dans quinze jours, d’Enyimba.«