Le Superclassico est finalement revenu à l’Etoile du Sahel. Dans le tant attendu derby disputé à Radès entre le club étoilé et l’Espérance de Tunis, dans le cadre de la 2e journée de la phase de groupes de la Coupe de la CAF, ce sont finalement les hommes de Faouzi Benzarti qui l’ont emporté (0-1). Succès qui a mis du temps à se dessiner pour les joueurs de l’ESS, pourtant très vite plombés par l’exclusion prématurée de Diego Acosta après un accrochage avec Ragued (32e). Ce qui ne les a pas empêché de trouver la faille au retour des vestiaires sur un coup de tête victorieux de Jemal (50e). De quoi libérer les supporters pendant que Mathlouthi , sauvé par son poteau devant Mhirssi (59e), se montrait impérial sur sa ligne (64e, 68e, 77e et 85e). Suffisant pour préserver le score et permettre à l’ESS d’engranger un 2e succès dans le groupe A et prendre les commandes avec six points en attendant la rencontre entre Al Ahly et le Stade Malien, dimanche.

 Les compositions de départ

Espérance Tunis : Ben Chérifia, Nefzi, Machani, Yaakoubi, Mbarki, Ragued, Reguii, Chaalali, Jelassi, Eduok, Jouini.

Etoile du Sahel : Mathlouthi, Tej, Brigui, Jemal, Boughattas, Kom, Ben Amor, Lahmar, Mouihbi, Bangoura, Acosta.