La commission des compétitions interclubs de la CAF a tranché. L’instance a prononcé jeudi l’élimination des Nigérians de Dolphins de la Coupe de la CAF et la qualification du Club Africain pour les huitièmes de finale sur tapis vert. Après avoir loupé leur vol, les Nigérians n’étaient pas parvenus à rallier Tunis à temps pour le coup d’envoi du match aller samedi, bien que celui-ci ait été décalé de 30 minutes dans un « esprit de fair-play« , souligne la CAF. Dolphins avait déposé une requête auprès de la CAF, estimant avoir été retardé par la circulation pour se rendre au stade. Mais l’instance dirigeante du football africain a refusé de considérer ce motif comme « un cas de force majeur » et a même infligé une amende de 2 000 dollars aux Nigérians car la Fédération nigériane n’a pas respecté l’obligation « d’informer la fédération de l’équipe hôte et la CAF de la date de l’arrivée dans la capitale du pays hôte au plus tard deux semaines avant la date prévue pour la rencontre.«