El Hilal reçoit Enyimba, ce week-end, pour le compte de la 5e journée de la Ligue des Champions. Un choc décisif puisque le vainqueur sera qualifié pour les demi-finales, le vaincu devra attendre la dernière journée pour, éventuellement, le rejoindre. Le Serbe Milutin Micho Sredojevic, qui dirige le club soudanais, se veut ambitieux. « Enyimba est une grosse cylindrée. Ils ont déjà pris quatre points en déplacement à Casablanca et à Garoua. Ce n’est pas parce qu’on évolue devant son public que l’on est assuré de la victoire. Je suis sûr que mon collègue Felix Emordi a préparé avec beaucoup de soin son déplacement chez nous. Les équipes sont très proches les unes des autres. Et puis l’enjeu est de taille. Le vainqueur n’aura pas besoin d’attendre la dernière journée pour savoir s’il est ou non qualifié, explique-t-il sur le site de la CAF. Vous savez, nos adversaires sont de très bons joueurs. Ils ont de très bons gardiens, des défenseurs qui sont efficaces dans la relance, Tswanya et Nwabili, une bonne organisation au milieu et un attaquant Uche Kalu capable de faire la décision à n’importe quel moment. Néanmoins je suis raisonnablement confiant. Nous avons-nous aussi des atouts à faire valoir, à condition d’être plus efficaces que lors de notre dernière sortie au Cameroun où nous avons gâché un nombre incalculable d’occasions.«