La troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2002, qui a eu lieu ce week-end, a été riche en émotions. Pour ceux qui n’ont pas suivi, en voici les faits marquants.


Les matchs comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations ont eu lieu ce week-end. Le prix du match le plus turbulent revient sans nul doute à celui qui a opposé les Eagles nigérians à leurs adversaires de longue date, les Zambiens. En effet, en 1974 et 1986, la Zambie avait empêché le Nigéria de se qualifier pour la Coupe d’Afrique des Nations, et les Super Eagles pensaient bien prendre leur revanche samedi.

C’est chose faite, en battant la Zambie par 1 but à 0. Malheureusement, un incident est venu entacher cette victoire : suite à une échauffourée, un supporter nigérian a été abattu par la police et la foule a envahi la pelouse à la fin du match, molestant les joueurs.

Succès surprenant

La plus grosse défaite du week-end a été pour les Congolais qui ont encaissé 5 buts de la part du Libéria. Le Congo a tout de même sauvé l’honneur en marquant un but. Une bien maigre consolation pour les joueurs. Quant à l’équipe égyptienne, elle n’a fait qu’une bouchée de la Libye, lui imposant un score douloureux de 4 buts à 0. Buts marqués respectivement par Ibrahim Hassan, Ahmed Hassan (2 buts) et Abdel Sattar Sabri. L’Egypte reste ainsi en tête du groupe 7 devant la Côte d’Ivoire.

Le Lesotho a créé la surprise en prenant la tête du groupe 6. Il a battu dimanche le Zimbabwe 2 buts à 1.

Enfin, le derby Maroc-Tunisie, a tourné à l’avantage des Lions de l’Atlas par 1 but à 0. Un résultat que l’entraîneur de la sélection tunisienne a qualifié d' » immérité « . Les Tunisiens ont été maîtres du jeu, mais la sortie de Zied Jaziri, pour cause de blessure, les a déstabilisés.