Comme prévu, Djamel Belmadi a été sacré ce mardi entraîneur africain de l’année à l’occasion de la cérémonie des CAF Awards. Considéré comme le grand artisan du sacre de l’Algérie à la CAN 2019, le sélectionneur des Fennecs devance Aliou Cissé, finaliste malheureux avec le Sénégal, et le Tunisien Moïne Chaâbani, vainqueur d’une deuxième Ligue des champions consécutive avec l’Espérance Tunis. Il succède à Hervé Renard. Chez les femmes, Diseree Ellis (Afrique du Sud) a été primée.