Le point de non retour semble avoir été atteint entre Adel Chedli et la direction de l’Etoile sportive du Sahel. Alors qu’il arrive en fin de contrat à la fin du mois de juin et qu’il a déjà annoncé sa volonté de ne pas prolonger l’aventure, l’international tunisien a refusé de prendre part au stage que l’équipe tient actuellement à Monastir pour réclamer des arriérés de salaire non perçues. Une attitude qui n’est pas faite pour plaire à ses dirigeants, qui ont décidé de le traduire devant un conseil de discipline pour avoir refusé de rejoindre le groupe en stage.