Le vrai-faux départ d’Oussama Darragi au FC Sion n’a pas vraiment plu du côté de l’Espérance de Tunis. Interdit d’entraînement, le milieu de terrain s’est présenté avec des huissiers. Et il est passé à l’offensive: « Mis à part Hamdi (Meddeb, le président, NDLR), personne ne m’aime ici, a asséné l’international tunisien sur Mosaïque FM. L’Espérance ? Personne n’estime ce club comme moi. J’y suis depuis que j’avais 8 ans et je suis parfaitement reconnaissant pour elle et pour ses supporters. Mais, là il s’agit de mon avenir et je ne peux pas rater cette occasion. Ceux qui m’ont insulté ? On a du leur offrir de l’argent et quelques sandwichs…«