Auteur d’un match nul sur la pelouse d’Al Ahly (1-1), dimanche soir lors de la finale aller de la Ligue des Champions, l’Espérance de Tunis partira avec la faveur des pronostiques lors du match retour, prévu le samedi 17 novembre à Radès. Malgré ce but inscrit à l’extérieur, l’entraîneur des Sang et Or, Nabil Maâloul, ne veut pas déjà enterrer l’adversaire égyptien. « Cette finale continentale garde tous ses secrets. Malgré un nul flatteur soit avec au moins un but inscrit ici, comme nous l’espérions au départ, chacune des deux équipes garde 50% de chances d’arracher la décision dans deux semaines à Radès« , a ainsi confié l’entraîneur des champions en titre sur la site officiel de la CAF, avant de conclure : « Il y aura certes 60 mille supporters tous acquis à notre cause. Certes, ce sera une carte gagnante pour nous .Mais la décision est loin d’être faite. J’en veux pour preuve la finale africaine de 2006, à Radès même où le Club Sportif Sfaxien a été crucifié par Mohamed Aboureika dans les dernières minutes de la finale retour (1-0), alors que les Tunisiens avaient cru avoir fait le plus dur en ramenant le nul (1-1) du Caire. » Ses joueurs sont donc prévenus.

 Lire sur le sujet : « LdC : l’Espérance Tunis prend une option sur Al Ahly »