La tension monte d’un cran entre l’Espérance de Tunis et Youssef Belaili. Ecarté du groupe des Sang et Or depuis la fin du mois de janvier et son refus de signer une prolongation de contrat, le milieu de terrain ne peut plus s’entraîner normalement. Afin de faire constater sa situation pour faire valoir ses droits, le milieu de terrain algérien a fait venir un huissier de justice au Parc B afin de faire constater qu’il était bel et bien privé de séances d’entraînement. Le joueur pourrait entamer une procédure judiciaire si sa situation reste en l’état.