Tout va très vite dans le football. Malgré ses 20 ans, Frank Bagnack en sait quelque chose. Présent parmi les 23 Camerounais qui ont participé à la CAN 2015 il y a un an, le défenseur central se retrouve aujourd’hui au chômage. Le 27 décembre, il s’est vu interdire l’accès à l’entraînement de la réserve du FC Barcelone pour la reprise. Quelques jours plus tard, il a reçu une lettre de licenciement mettant fin à son contrat qui s’étalait jusqu’en juin 2017.

Opéré d’une blessure à la cheville en mai dernier, le Lion Indomptable n’a plus joué depuis et il n’entre pas dans les plans de l’entraîneur de la réserve, Gerard Lopez. Bagnack refuse cependant de signer sa lettre de licenciement et malgré plusieurs réunions, il ne parvient pas à s’entendre avec le club au sujet des modalités de la rupture de contrat. En cas de désaccord persistant, le Camerounais menace de saisir la justice.