La secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, a annoncé ce jeudi l’ouverture d’une enquête sur les conditions d’élection de l’Egyptien Hany Abo Rida au Conseil de la FIFA en mai dernier. Tout est parti des affirmations de l’ancien président de la commission de gouvernance de l’instance, Miguel Maduro, qui s’appuie sur des propos qu’il attribue au Camerounais Zelkifli Ngoufonja, candidat malheureux face à l’Egyptien.

« (Ngoufonja) a affirmé qu'(Abo Rida) avait organisé une fête et avait rendu visite à d’autres délégations des autres fédérations. Si c’est vrai, ce serait une violation des principes sous lesquels les élections devraient avoir lieu« , a indiqué Maduro. Les faits reprochés auraient eu lieu le 4 mai lorsque la Fédération égyptienne a organisé une réception pour souhaiter la bienvenue au nouveau président de la CAF, Ahmad, dont les locaux sont situés au Caire.