FIFA : L’ancien vice-président suspecté de corruption

L'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar est une nouvelle fois entachée d'un scandale de corruption. Cette fois-ci, c'est Jack Warner qui est dans le viseur des autorités policières. L'ancien vice-président de la FIFA aurait perçu près de deux millions de dollars en provenance du Qatar après l’attribution du Mondial au pays du Golfe. Des faits qui remonteraient à 2010, indique le Telegraph. Sur cette somme, l’ex-président de la Concacaf aurait perçu 1,2 millions de dollars, versés par la société Kemco, propriété de Mohamed Bin Hammam, membre exécutif de la FIFA au Qatar, pour des travaux réalisés entre 2005 et 2010 par l’une de ses entreprises. Le FBI a annoncé l'ouverture d'une enquête pour corruption présumée.

FIFA : L’ancien vice-président suspecté de corruption
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.