Après avoir ordonné de rejouer la finale retour de la Ligue des champions 2018/19 entre l’Espérance Tunis et le Wydad Casablanca sur terrain neutre, la Confédération africaine de football (CAF) a été désavouée mercredi par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui a estimé que le comité exécutif de la CAF, à l’origine de cette décision, n’était pas compétent sur le sujet. L’instance qui siège à Lausanne (Suisse) a par conséquent demandé aux organes compétents de la CAF de se pencher à nouveau sur le sujet.

Dans un communiqué publié ce jeudi, l’instance panafricaine annonce qu’elle va se plier aux recommandations du TAS. «La formation du TAS a annulé la décision du 5 juin 2019 pour des raisons de forme uniquement. La CAF n’a pas encore reçu la motivation de ladite sentence. La formation arbitrale a décidé de laisser les organes compétents de la CAF se prononcer sur les questions disciplinaires y compris la décision de rejouer le match retour de la finale de la Ligue des champions de la CAF, le cas échéant. A cet égard, la CAF annonce que ses organes compétents se réuniront incessamment pour statuer sur le dossier et qu’elle avisera en temps opportun», a indiqué la CAF. Affaire à suivre…

 

Le communiqué de la CAF

Image