Gambie-Johnson: “Nous vendrons chèrement notre peau contre l’Algérie”

Nous vendrons chèrement notre peau.” Nouveau sélectionneur de la Gambie, Peter Bonu Johnson, ne compte pas se laisser faire par l'Algérie, que les Scorpions affrontent, en février, lors des éliminatoires de la CAN 2013. “Les joueurs algériens peuvent être forts, même sans s’entraîner, nous tâcherons d’être performants sur les deux matches, pas seulement à Banjul, explique le coach gambien au Buteur. Mon principal objectif est la qualification à la Coupe d’Afrique des nations. C’est ce sur quoi je me suis entendu avec la Fédération gambienne de football. Nous pensons avoir les moyens d’atteindre cet objectif. Du moins, nous allons y travailler dur. Nous pensons avoir le potentiel pour battre n’importe quelle équipe. Toutes les sélections africaines ont réalisé des progrès, y compris la nôtre. C’est parce que la sélection algérienne est constituée en majorité de joueurs professionnels que cela ne constituera pas un problème pour elle. Elle peut être forte, même sans s’entraîner. Et puis, l’Algérie ne sera pas seule dans son cas puisque toutes les sélections africaines ayant des joueurs évoluant en Europe rencontreront le même problème. Nous ne nous focalisons pas sur le match aller uniquement. La qualification se décidera sur deux matches, non pas sur un match uniquement. Nous tâcherons de donner le meilleur de nous-mêmes lors des deux matchs, et que le meilleur se qualifie !”

Gambie-Johnson: “Nous vendrons chèrement notre peau contre l’Algérie”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.