Superbe victoire de l’Equipe de France qui, menée 1-0 à la demi-heure de jeu, s’est imposée 3 buts à 1 devant l’Espagne. Les Bleus, bien emmenés par Vieira, Sagnol et Zidane ont réalisé un match superbe qui leur laisse beaucoup d’espoir avant d’affronter le Brésil, samedi prochain à Francfort.


Confrontation de styles entre les deux équipes ce mardi à Hanovre. Les jeunes Espagnols, très techniques, font bien circuler le ballon mais se heurtent à une défense française expérimentée, bien en place et très efficace dans les duels, à l’image d’un Willy Sagnol omniprésent. La première demi-heure est animée, mais sans réelle occasion de but, les deux équipes ne se livrant pas totalement. Les Espagnols ouvrent le score sur un penalty de David Villa (28e) suite à une faute inutile de Lilian Thuram dans la surface de réparation. C’était leur première réelle occasion. Ce but va obliger les Bleus à sortir davantage. Thierry Henry est sifflé plusieurs fois hors jeu, mais chaque accélération française est dangereuse. L’égalisation va venir de Franck Ribéry (41e). A la suite d’un beau une-deux avec Patrick Vieira, Ribéry se présente seul face à Casillas, le portier espagnol. Il le déborde, l’élimine et conclut du pied gauche malgré le retour de deux défenseurs. 1 partout, la France est relancée.

Une seconde mi-temps à sens unique

La seconde mi-temps confirmera le renouveau français. Toujours aussi solides, les Bleus laissent la maîtrise du ballon aux Espagnols mais sans jamais être mis en danger. Au contraire, il faut un exploit de Casillas pour sortir un petit lob de Malouda bien lancé par Zidane (52e). C’est après la seule grosse occasion espagnole de cette mi-temps, un beau débordement de Joaquin (79e) conclu par une frappe dans le petit filet, que la France va faire la différence. Patrick Vieira, comme contre le Togo, va être l’homme providentiel. Sur un bon coup-franc de Zidane, Vieira va marquer de la tête au second poteau. 2-1, le franco-sénégalais aura encore été l’homme du match avec un but et une passe décisive.

Et comme pour prouver à tout le monde, et à ses anciens partenaires ou adversaires espagnols en particulier, qu’il est toujours un des meilleurs joueurs du monde, Zidane va parachever lui-même cette victoire tricolore. Le capitaine de l’équipe de France va ajouter un troisième but à la dernière minute de jeu. Sur une passe de Sylvain Wiltord, il dribble avec sang-froid son adversaire direct, le crochète et trompe Casillas. 3-1, c’est terminé, la France retrouvera le Brésil samedi 1er juillet à Francfort pour un quart de finale prometteur.