A deux jours de la Coupe d’Afrique des nations, la Tunisie d’Henri Michel rêve d’un sacre africain avant la grande épreuve du Mondial. Ses matches de préparation montrent les progrès offensifs de l’équipe mais aussi ses limites. Zoom sur une sélection ambitieuse.


 » Je ne peux faire aucune promesse. La Coupe d’Afrique des nations va nous servir de préparation pour le Mondial 2002 dont je dois dire qu’il reste notre principal objectif « , avertit l’entraîneur français de la sélection tunisienne, Henri Michel. Pourtant, Tunis rêve haut d’un sacre africain. A deux jours de la CAN, le bilan de la sélection tunisienne est plutôt satisfaisant. Non seulement, la Tunisie a réussi à se qualifier pour la deuxième fois d’affilée à la Coupe du monde mais aussi à se présenter à Bamako comme prétendant au titre. Henri Michel menace ses joueurs qui  » ne mouillent pas assez leurs maillots  » de prendre le chemin des vestiaires. Il a déjà écarté trois stars en guise d’avertissement.  » Le statut d’international se mérite. Il y a des règles à respecter et les joueurs ont des devoirs. Aujourd’hui, je peux dire que c’est un avertissement et j’espère que tout le monde en tiendra compte « .

Tunis rêve de Bamako

Les Aigles de Carthage n’ont pas été gâtés par le tirage au sort. Ils sont tombés dans le groupe de la mort avec le Sénégal et l’Egypte. Devant la défection des ses attaquants-vedettes (Zied Jaziri est blessé et Adel Sellimi préfère donner priorité à son employeur allemand, Fribourg), Henri Michel a donné la chance aux joueurs qui évoluent dans le championnat tunisien. Le goaléador du Stade tunisien, Bassam Daâssi a de forte chances de se voir titulariser à la pointe de l’attaque. Il sera mis en concurrence, à Bamako, au Bertin Jamel Zabi.

Les modestes ambitions de l’entraîneur français s’expliquent par le manque de rajeunissement de l’équipe. A Tunis, devant les Lions indomptables, les Tunisiens se sont vite rendu compte de leurs limites techniques et physiques. Ils se sont inclinés logiquement (1-0) devant un adversaire très largement supérieur. Du côté du staff technique, on ne cache pas que si les Aigles de Carthage arrive dans le dernier carré, le contrat sera bien rempli.