Malgré le huis-clos prononcé par la CAF, l’ES Sétif s’est imposée face au TP Mazembe (2-1) samedi dans son stade du 8 mai 1945. Les Corbeaux de Lubumbashi ont pourtant ouvert le score, sur un but contre son camp de Saïd Arroussi, mis sous pression par Singuluma sur un centre de Kalaba (52e). Mais les Algériens ont égalisé dans la foulée sur une tête plongeante de Sofiane Younès (55e). Dans les derniers instants, ils se sont même assurés de la victoire grâce à une frappe puissante d’Abdelmalek Ziya (88e). Les visiteurs pourront nourrir des regrets car Singuluma aurait pu leur permettre d’ouvrir le score plus rapidement en première période s’il n’avait pas vendangé (35e) mais ils ne devront pas oublier que Robert Kidiaba a sauvé les meubles à plusieurs reprises (11e, 70e). Ce succès à l’arrachée promet un match retour très indécis puisqu’une victoire 1-0 suffirait aux Congolais pour atteindre la finale.

Les compositions de départ :

ES Sétif : Khedairia, Mellouli, Megateli, Arroussi, Boukria, Lagraa, Lamri, Belameiri, Djanhit, Younes, Ziaya.

TP Mazembe : Kidiaba, Frimpong, Kimwaki, Coulibaly, Kasusula, Ilongo, Singuluma, Asante, Kalaba, Awako, Samata.