Mercredi, l’attaquant malien Moussa Marega a réalisé un match énorme avec un but, une passe décisive et des efforts défensifs impressionnants pour permettre à Porto de renverser la Roma 3-1 après prolongation et de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions.


Avec ou sans Moussa Marega, le FC Porto n’est pas le même. A la peine offensivement sans l’international malien (défaite 2-1 à l’aller), les Dragons ont bénéficié du retour de blessure de leur buteur pour renverser l’AS Rome (3-1 ap) mercredi en prolongation et se qualifier pour les quarts de finale ! Un stade qu’ils n’avaient plus atteint depuis 4 ans.

Titulaire, à l’inverse de l’Algérien Yacine Brahimi, qui a débuté sur le banc, l’ancien joueur de l’Espérance Tunis a livré une prestation XXL. Au-delà de sa puissance, qui a fait très mal aux Italiens pendant 120 minutes, le natif des Ulis s’est distingué par ses énormes efforts dans le repli défensif. Sur l’ouverture du score, c’est lui qui récupère le ballon dans les pieds de Manolas avant d’offrir la passe décisive à Soares. Si le Brésilien avait fait preuve de plus de réalisme au retour des vestiaires, l’Aigle aurait même pu lui offrir une 2e assist sur une déviation de la tête.

Marega dans l’histoire de Porto

Alors que la Roma était revenue au score sur un penalty de De Rossi, Marega a ensuite pris les choses en main en crucifiant Olsen à bout portant après un centre de Corona (52e) pour remettre les deux équipes à égalité sur les deux matchs ! Le Malien a alors couru vers les tribunes pour célébrer cette réalisation avec 30 jeunes d’Evry-Courcouronnes (24 U12 et 6 encadrants), la ville où il a grandi, qu’il avait eu la gentillesse d’inviter pour l’occasion ! Il s’agit de son 6e but de la saison en C1 dont il est le 2e meilleur buteur à égalité avec Messi et Tadic derrière Lewandowski (8 buts). Autre stat qui en dit long : Marega a également dépassé la légende de Porto, Jardel, en devenant le premier joueur du club portugais à marquer durant 6 matchs consécutifs de LdC !

Le Malien a ensuite continué son travail de sape jusque dans les dernières minutes, notamment après le penalty de la qualif’ transformé par Telles (116e). Cela aurait pu mal se terminer sur un contact litigieux avec Schick dans sa surface mais l’arbitre et la VAR ont estimé qu’il n’a pas fait faute. Et au vu de la débauche d’énergie du joueur dans les tâches défensives, concéder ce penalty aurait été vraiment cruel. On a hâte de revoir le Malien en quart !

 Le but de Marega en vidéo

 L’énorme travail du Malien sur l’ouverture du score

 Le beau geste de Marega