Comme chaque lundi, la rédaction d’Afrik-Foot a concocté son onze idéal, avec son équipe-type relatant les meilleures performances des joueurs africains évoluant dans les championnats hors du continent au cours du week-end écoulé. Découvrez la sélection de la semaine.


Carlos Kameni (Malaga) : Son club de Malaga s’est certes incliné face au Barça (2-1), mais le portier camerounais a une fois de plus répondu présent sur sa ligne pour détourner les offensives catalanes. S’il s’est très tôt incliné devant El Haddadi, le Lion Indomptable a longtemps repoussé l’échéance avant de voir Messi trouver à nouveau la faille. Au plus fort de la domination barcelonaise, il aura tenté de préserver le score, en vain.

Serge Aurier (Paris Saint-Germain) : Latéral droit qui peut aussi dépanner dans l’axe en fonction des blessures de ses coéquipiers, l’international ivoirien a une fois de plus rendu une copie de bonne facture face à Angers. Le club de la capitale n’a pas fait dans la dentelle face au promu (5-1) et l’ancien Toulousain a une fois de plus été taille patron dans les airs et au sol pour annihiler la moindre velléité offensive angevine.

Aïssa Mandi (Reims) : Capitaine courage du Stade de Reims, c’est lui qui va arracher l’égalisation face à Saint-Etienne, comme un symbole. Actuellement dans le creux de la vague avec le club champenois et malgré l’ouverture du score adverse, le défenseur central va se muer en buteur dans les derniers instants de la partie pour offrir un précieux point aux siens dans l’optique du maintien.

Nicolas Nkoulou (Olympique de Marseille) : L’OM pourra regretter de ne pas être revenu vainqueur de son déplacement à Lyon (1-1), mais le Camerounais devrait être satisfait de sa prestation. A l’instar de ses dernières sorties, le défenseur central a de nouveau été la taulier de l’arrière-garde phocéenne. Plein d’autorité dans ses interventions et inspiré dans ses anticipations, il a sauvé à lui seul bon nombre de situations chaudes aux abords de la surface de réparation marseillaise.


Le onze Afrik du week-end | #J20 par afrikfoot

Achraf Lazaar (Palerme) : Latéral le plus offensif d’Europe avec le plus grand nombre de centres tentés, le Marocain a une fois de plus été incisif face à l’Udinese (4-1). Très en vue dans son couloir gauche, le Lion de l’Atlas a multiplié les montées pour créer le surnombre et un peu plus semer la panique dans la défense adverse. Une activité récompensée par un but pour définitivement tuer le suspense dans une partie enlevée.

Cheikhou Kouyaté (West Ham) : Titularisé aux côtés d’Alex Song dans l’un des matchs les plus intenses du week-end, le Sénégalais a rendu une copie XXL, permettant aux Hammers de tenir la dragée haute à Manchester City (2-2). Auteur d’un débordement digne d’un ailier sur l’ouverture du score de d’Enner Valencia après 53 secondes, il n’a eu de cesse de ratisser des ballons tout au long de la rencontre. Dans le temps additionnel, la barre transversale lui a refusé une tête victorieuse qui aurait assurément fait de lui le grand bonhomme de ce week-end !

Michael Essien (Panathinaïkos) : Disparu des écrans radars en raison de ses nombreuses blessures, l’ancien Lyonnais retrouve peu à peu ses sensations. De retour sur les terrains en novembre après plus de six mois passés à l’infirmerie, le Black Star de 33 ans a franchi une nouvelle étape symbolique dimanche en inscrivant son premier but sous ses nouvelles couleurs. A la conclusion d’une belle combinaison, le Ghanéen a permis au Pana de prendre le meilleur sur Levadia (2-0). Une belle prestation à confirmer sur la durée.

Riyad Mahrez (Leicester) : En panne d’inspiration depuis les fêtes de fin d’année, à l’image de son équipe, et auteur de deux penalties manqués, l’Algérien a repris des couleurs contre Stoke City (3-0), samedi. Plus affuté et remuant, il a agrémenté sa prestation d’une magnifique virgule sur un adversaire, avant de délivrer sa 8e passe décisive de la saison à destination de Leonardo Ulloa, qui a parachevé le succès des Foxes. L’un des gestes du week-end !

André Ayew (Swansea) : De retour au top de sa forme ces dernières semaines, le Ghanéen a confirmé dimanche contre Everton (2-1). Intenable, il a d’abord obtenu un penalty transformé par son coéquipier islandais, Gylfi Sigurdsson. Alors que les Toffes avaient égalisé, il s’est ensuite chargé de redonner un avantage définitif aux siens avant la pause d’une belle frappe instantanée en plein cœur de la surface. De quoi aiguiser un peu plus les appétits des cadors qui le convoitent.

Islam Slimani (Sporting Portugal) : Quel match de la part de l’Algérien ! Face à Pacos Ferreira (3-1), le Fennec a conduit les siens vers la victoire à lui tout seul. Passeur décisif sur l’ouverture, il a ensuite signé un doublé à la conclusion d’un ballon en profondeur puis d’un contre. Toujours autant régulier, il compte déjà 16 réalisations et ne pointe plus qu’à trois longueurs de Jonas, le meilleur buteur du championnat portugais.

Odion Ighalo (Watford) : Rentrés dans le rang ces dernières semaines, les Hornets ont renoué avec le succès en s’imposant 2-1 samedi contre Newcastle. Une victoire qui porte la marque de leur buteur nigérian, auteur de son 15e but de la saison en Premier League puis passeur décisif pour la deuxième réalisation des siens. Monstre de régularité et efficacité, Ighalo continue d’impressionner.