A quelques jours du début de la Coupe du Monde de football en Allemagne, les Maghrébins se demandent s’ils pourront voir les matches en direct. En Algérie et au Maroc, les télévisions nationales n’ont pu débourser les sommes demandées au titre des droits de retransmission et les chaînes européennes ont prévu de crypter leurs programmes sportifs.


La pression monte. Le coup d’envoi de la Coupe du Monde de football 2006 sera donné en Allemagne vendredi prochain. Et, que ce soit en Algérie ou au Maroc, on se demande bien si on pourra voir ça en direct… En effet, les chaînes nationales de ces pays n’ont pu débourser les montants demandés par la société ART au titre des droits de retransmission des matches du Mondial. ART, groupe saoudien propriété du milliardaire Cheikh Salah El Kamel, détient ces droits de diffusion en exclusivité en ce qui concerne le Maghreb et le Moyen-Orient.

Le 31 mai dernier, le ministre marocain de la Communication, Nabil Benabdallah, signalait que le « gouvernement n’assume aucune responsabilité de la non retransmission par les chaînes de télévision nationales des matchs ». « ART n’est pas intéressée par la commercialisation de ces droits mais par celle de ses propres bouquets et offres. Pour qu’il y ait un accord, il faut que nous déboursions une somme avoisinant les 10 millions d’euros, un montant qui n’est tout simplement pas dans nos cordes », avait-il précisé. Résultat : la chaîne 2M ayant été vite mise hors jeu, la RTM diffusera un résumé de « 20 minutes par match, et en différé, deux heures et demie après la fin de la rencontre », rapporte L’Economiste. Pour avoir accès à son bouquet de chaînes, ART propose une carte à 1 200 dirhams, que de nombreux cafés devraient se procurer pour attirer le chaland. Les Marocains pourront aussi se tourner vers le forfait de Maroc Telecom qui propose depuis le 1er juin la télévision via l’ADSL (Internet à haut débit) avec un forfait exclusif à 500 DH hors taxe, payable sur une année, qui permet de suivre les matches en direct.

« Les temps sont durs »

Même casse-tête pour l’Algérie. Selon une source officielle, l’ENTV a réussi à négocier il y a une semaine des résumés diffusés à 21h et rediffusés le lendemain à midi. « ART a préféré garder l’exclusivité de la retransmission des matches pour les chaînes sportives », souligne cette même source. Les téléspectateurs algériens, qui comptaient suivre les rencontres via les chaînes européennes comme TF1, M6 ou Eurosport, viennent d’apprendre qu’elles seront cryptées lors des matches… Le dernier transpondeur du bouquet TPS, largement capté dans le pays et chez ses voisins, grâce au piratage, s’est mis à une nouvelle forme de cryptage il y a peu. ART a proposé un seul format annuel d’abonnement qui coûte 9 900 dinars, une somme très élevée pour l’Algérien moyen. « Il faut s’attendre à des mouvements d’acquisition collective de la carte ART entre voisins et amis », écrit El Watan.

« Elle est loin l’époque où les images de la Coupe du Monde s’invitaient, presque gratuitement, dans la petite lucarne des foyers algériens. Les temps sont devenus durs depuis que la Fifa a sérieusement repris en main la gestion du volet marketing et images », regrette Yazid Ouahib, journaliste à El Watan. Quant à l’éditorialiste de La Nouvelle République, il parle de « scandale » : « L’argent du football, mélangé aux capitaux arabes du Golfe, est une gifle que l’on assène au visage déjà tuméfié de l’Afrique, dont le Maghreb est une partie intégrante ». Appelant même à « boycotter » le spectacle en direct… A quelques jours du début de la compétition, l’ENTV, qui a annoncé que le rachat des droits était hors de sa portée financière, continue de négocier pour obtenir le maximum d’images. En plus des résumés de 20 minutes, la télévision nationale aurait réussi à « arracher », selon la presse nationale, la retransmission de sept rencontres.

La manne du Mondial

Côté tunisien, les discussions ont été particulièrement âpres puisque le pays s’est qualifié pour al compétition. Le directeur d’ART avait déclaré la semaine dernière que les matches de la Tunisie seraient retransmis sur la chaîne privée Hannibal TV (HTV), en plus d’un résumé de 20 minutes pour 24 matches. Babnet indique qu’Hannibal TV n’a pas démenti les pourparlers avec ART mais n’a pas non plus confirmé la finalisation d’un accord. Selon Madwatch, le portail tunisien du marketing et de la communication, « parce que la couverture terrestre de HTV semble encore incomplète et qu’il est encore difficile d’imaginer les matchs de l’équipe nationale diffusés ailleurs que sur la chaîne publique, tout semble indiquer que Tunis 7 obtiendra malgré tout les droits de diffusion des matchs du premier tour de la Tunisie (3 matchs) ».

La société saoudienne est devenue l’unique acquéreur des droits de retransmission de la Coupe du Monde Fifa des éditions 2006, 2010 et 2014. Le Mondial est l’événement sportif qui draine le plus de téléspectateurs. Pour cette année, 215 pays seront couverts et l’audience cumulée devrait atteindre les 32,5 milliards de personnes. C’est la société Infront, créée par la Fifa, qui s’est chargée de ventiler la vente des droits de retransmission par continent. Avec la cession des droits, la Fifa table sur des rentrées d’argent de l’ordre de 3 milliards de dollars pour 2006 et le double dans 4 ans, en Afrique du Sud.