Après le Qatar au PSG, le Maroc pourrait prochainement prendre le contrôle du PFC, le Paris Football Club. Selon le grand quotidien français Le Parisien, la banque Wafa et Mohamed Chaibi, le PDG des Ciments du Maroc, seraient sur les rangs.


Le Qatar a fait du Paris Saint-Germain le leader de la Ligue 1 française, loin devant son rival du Paris FC qui végète actuellement dans les profondeurs du National (la troisième division française). Mais posséder un club de football dans la capitale française reste un investissement pouvant intéresser beaucoup de monde. C’est ainsi que le quotidien Le Parisien révèle dans son édition d’hier, vendredi, que la banque Wafa et Mohamed Chaibi, le PDG des Ciments du Maroc, seraient sur les rangs, en compétition avec un groupe français, pour la reprise du club.

Actuellement aux mains de Pierre Ferracci, actionnaire majoritaire avec 65% du capital, le PFC a un accord privilégié avec les académies Jean-Marc Guillou dont sont issus des joueurs comme Boubacar Barry, Kolo Abib Touré, Emmanuel Eboué, Didier Zokora, Yaya Touré, Romaric Ndr, Gilles Yapi Yapo, Aruna Dindané ou Bakari Koné. Sachant en outre que Jean-Marc Guillou devrait ouvrir une académie prochainement dans le Royaume chérifien.

Le 18 septembre dernier, Sport Ivoire avait annoncé que l’international ivoirien Kolo Touré détenait 30% des actions du club parisien. Une information non confirmée depuis. Pour Pierre Ferracci « Beaucoup de prétendants semblent tourner autour de nous mais sans se manifester. Qu’ils m’appellent et je serai prêt à les recevoir. Mais le club n’est pas à vendre. » Pour autant, l’entrée d’un investisseur minoritaire qui apporterait 1 à 1,5 M€ n’est pas exclu. Affaire à suivre afin que dans quelques années le Maroc et le Qatar puisse s’affronter à Paris pour la domination du football français.